Page personnelle

Dernière modification le 12/12/2013

Corona SCHMIELE
 c.schmiele@noos.fr

Maître de conférences

Membre de l'équipe ERLIS

Publications

Livres

  1. Die lyrische Frage bei Gottfried Benn, Verlag Peter Lang, Francfort, 1985.
  2. Gottfried Benn: " Le Ptoleméen " et autres textes. - Traduit de l'allemand par Hélène Feydy. - Présenté et annoté par Corona Schmiele, Paris (Gallimard, N.R.F., 'collection blanche') 1995.
  3. Préparer les épreuves : le CAPES d'allemand. Ecrit et oral. Editions du Temps, Paris, 1998, en collaboration avec Eric Leroy du Cardonnoy et Daniel Azuélos.
  4. « Passages à l'acte : interprétation, traduction, (ré-)écriture ». - Ouvrage coordonné par C. Schmiele. Indigo (Paris) 2010.

Articles

  1. "Die räumliche Frage in der Lyrik Gottfried Benns" dans Gottfried Benn, Bruno Hillebrand (éd.), Wissenschaftliche Buchgesellschaft, Darmstadt, 1979, pp. 367-378.
  2. "Toi seul tu passes pareil à la lune", Nouvelle Revue de Paris, numéro spécial sur Hölderlin, mars 1987, pp. 141-160.
  3. "Gottfried Benn - Ausweg und Irrweg". Dans: Bibliothèque des nouveaux cahiers d'allemand, Février 1989, pp. 173-192.
  4. "Forme et dissolution. Observations sur le champ sémantique de lösen dans la poésie de Benn". - Dans: Etudes Germaniques, Juillet-Septembre 1993 (numéro spécial sur Gottfried Benn), pp. 351-360.
  5. Kafka ou la disparition de la langue maternelle. - Dans Langue et Identité. Annales de l'Université de Savoie, 1997, pp. 141-156.
  6. Jakob Wassermanns Erzählung « Das Gold von Caxamalca » oder Die Bewältigung der Zukunft. - A paraître dans les annales du colloque international « Dialogue des cultures, choc des civilisations ? », organisé par l'équipe de recherche « voi(es)x de l'exil et des migrations » de l'université de Caen.
  7. « La forêt et la grande ville dans le roman de Friedrich Schnack Sébastien dans la forêt : entre idylle et utopie ». Dans : « La forêt dans les domaines germaniques, nordiques et slaves », Cahiers de la MRSH-Caen, N° spécial, déc. 2006, équipe REGENS de l'université de Caen, ouvrage coordonné par Anne-Marie Gresser, pp. 105-122.
  8. « Gottfried Benn » , dans : DICTIONNAIRE DU MONDE GERMANIQUE, éd. par Jacques Le Rider et Michel Espagne, Bayard 2007.
    13) « La littérature fantastique en Allemagne de 1770 à 1850», dans : DICTIONNAIRE DU MONDE GERMANIQUE, éd. par Jacques Le Rider et Michel Espagne, Bayard 2007
  9. « Vers une hospitalité nouvelle: figures d'étrangères chez George, Schnitzler et Musil » dans : Anne-Marie GRESSER : Actes du colloque L'Hôte étranger (organisé à l'IMEC en collaboration avec Boris Czerny), Presses Universitaires de Caen, en cours de publication.
  10. „Ein früher Alpinist in Jelineks "Alpen"". Dans: Dieter Hornig, Françoise Lartillot (dir.) : Jelinek, une répétition ? - A propos des pièces « In den Alpen » et « Das Werk ». Peter Lang, Collection Contacts 2008, pp. 183 -205.
  11. La Marquise d'O de Kleist, lu par Lukas Hemleb et Eric Rohmer ou Comment mettre en scène des points de suspension. Dans : « Passages à l'acte - interprétation, traduction, (ré-)écriture », Indigo & côté femmes, 2009, ouvrage coordonné par C. Schmiele, pp. 116-132.
  12. Kafka ou L'Ecriture pénitentiaire : Le Verdict et son exécution Dans : « Passages à l'acte - interprétation, traduction, (ré-)écriture », Indigo & côté femmes, 2009, ouvrage coordonné par C. Schmiele, pp. 161-176.
  13. Kaspar Hauser ou L'Edifice poreux de la langue. Dans : « Passages à l'acte - interprétation, traduction, (ré-)écriture », Indigo & côté femmes, 2009, ouvrage coordonné par C. Schmiele, pp. 149-61.

Traductions

  1. Traduction de "Gladiator" dans les Cahiers de P. Valéry en allemand, S. Fischer, Francfort, 1987.
  2. Jean Anouilh, Das Leben ist unerhört (La Vicomtesse d'Eristal n'a pas reçu son balai mécanique). Langen-Müller (München). En collaboration avec Elmar Tophoven.
  3. Jean Bollack, 'Die Posaunenstelle' von Paul Celan. Aus dem Französischen von C. Schmiele und W. Wögerbauer. Dans: Celan-Jahrbuch 4 (1991), éd. par H.-M. Speier, pp. 39-53.


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.