http://circe.univ-paris3.fr/Del%20Vento.html

Dernière modification le 12/02/2014

Christian DEL VENTO
 christian.del-vento@univ-paris3.fr
Site web : http://circe.univ-paris3.fr/Del%20Vento.html

Professeur des Universités (Littérature italienne moderne et contemporaine)

Membre associé de l'équipe ERLIS

Responsabilités institutionnelles et scientifiques

  • Directeur du Département d'Etudes Italiennes et Roumaines de l'université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (depuis 2013)
  • Responsable de l'axe Littérature, société et circulation des idées des Lumières au Risorgimento du CIRCE (EA 3979 LECEMO)
  • Membre de l’Instance nationale pour l'attribution de la Prime d'Excellence Scientifique (PES)
  • Ancien directeur de l’EA 611 GERCI de l’Université Stendhal-Grenoble 3
  • Ancien responsable du Master mention « Lettres-Langues » de l’Université Stendhal-Grenoble 3
  • Ancien responsable du Master international Etudes Italiennes-Etudes Françaises (Grenoble 3-Padoue)
  • Ancien responsable de la section d'Italien-LEA de l'Université de Caen
  • Ancien membre élu du Conseil National des Universités - section 14e, collège B (2007-2009)

 

 Au sein de sociétés savantes:

  • Secrétaire générale de la Société française d'études sur le Dix-huitième sièlce (SFEDS)
  • Ancien membre du Comité national de la Société des Italianistes de l'enseignement supérieur (SIES)

Mon actualité

Organisation du colloque international Les cultures de Beccaria dans le cadre du 250e anniversaire des Délits et des peines de Beccaria (1764-2014) - Paris, 4-6 décembre 2014

Organisateurs : Philippe Audegean (Mcf, Université Paris 3), Christian Del Vento (PR, Université Paris 3), Pierre Musitelli (post-doc, ENS Paris), Xavier Tabet (PR, Université Paris 8).

Ce colloque international sera la seule manifestation organisée en France pour célébrer le 250e anniversaire des Délits et des peines de Cesare Beccaria (1764), classé parmi les Commémorations nationales 2014. Il a pour objectif de renouveler la recherche et d’approfondir notre connaissance sur cet ouvrage fondamental de la culture européenne, dont les idées continuent à nourrir le débat politique et juridique contemporain. Il espère apporter un éclairage nouveau sur les origines culturelles et intellectuelles du droit pénal moderne, dont le livre de Beccaria constitue l’arrière-plan historique. Mais l’étude du passé doit aussi nous aider à mieux comprendre le présent : dans cette perspective, ce colloque souhaite susciter une réflexion sur les difficultés de notre justice pénale, ainsi que sur ses récentes et futures évolutions.

Description

Il y a deux cent cinquante ans paraissait en Italie un petit ouvrage intitulé Des délits et des peines. Âgé de vingt-cinq ans, Cesare Beccaria y prônait l’abolition de la peine de mort. Mais il plaidait également pour une refonte complète de la justice pénale autour des principes de la laïcité, de la présomption d’innocence, de l’humanité des peines. Ce colloque célèbrera l'anniversaire de cette œuvre marquante et décisive de la culture européenne : Des délits et des peines est l’un de ces rares livres dont on peut vraiment dire qu’ils ont changé le monde.

Souvent cité, célébré comme la source du droit pénal moderne, il reste cependant peu lu, relativement peu étudié. Ce colloque aura pour objectif d’inviter les meilleurs spécialistes à mieux comprendre la signification, l’importance, la portée d’une œuvre qui reste d’une brûlante actualité (de la « rétention de sûreté », contraire aux principes de Beccaria, à la « contrainte pénale », inspirée au contraire de ces principes).

Des délits et des peines est une œuvre singulière, aussi fulgurante par son style que par ses répercussions. Il n’est pas facile de comprendre comment ces quelques pages ont pu entraîner une mutation si profonde de la culture juridique. C’est pourquoi le colloque portera sur les « cultures » de Beccaria : quelles sont les lectures et les traditions culturelles qui lui ont permis de jeter un nouveau regard sur les problèmes du droit pénal ? Et comment son style de pensée, ses argumentations, sa vision du monde, ont-elles suscité de nouveaux questionnements, de nouvelles manières de concevoir et de poser les problèmes ?

Dans cette perspective, le petit livre de Beccaria apparaîtra comme un observatoire privilégié pour mieux comprendre la crise culturelle de la fin de l’Ancien Régime et les tensions qui affectent la culture de notre temps.


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.