Page personnelle

Dernière modification le 29/11/2017

Mariella COLIN
0231566226
 mariella.colin@unicaen.fr
Bureau sh 137

Professeur d'italien émérite

Membre de l'équipe OUEN
Membre associé de l'équipe ERLIS

Mariella Colin est Professeur émérite de Littérature et Civilisation italiennes à l'Université de Caen Basse-Normandie. 

Elle a fondé et dirigé plusieurs centres de recherche : le CRLR (Centre de Recherches en Langues Romanes, 1992-1998), l'IREFI (Equipe de Recherche sur les Identités, les Représentations et les Echanges France-Italie, 1998-2006) et co-dirige à l'heure actuelle l'ERLIS (Equipe de Recherche sur les Littératures, les Imaginaires et les Sociétés). Elle a élaboré et dirigé le Master "Langues Européennes" (2003-2011) comprenant les aires linguistiques suivantes : allemand, espagnol, italien, langues nordiques, russe.

Elle a fondé et dirige aux Presses Universitaires de Caen Transalpina (revue bilingue d'études italiennes) et une collection de monographies (les Cahiers de Transalpina). Elle est membre du Comité de direction des revues History of Education Children's Literature, Strenae, et collaboratrice d'Histoire de l'Education (ENS Ulm). Elle a remporté en 2006 le prix "Charles Perrault" pour le meilleur ouvrage sur la littérature de jeunesse. 

Spécialités :

  • Littérature d’enfance et de jeunesse
  • Livres d'école, histoire de l'éducation en Italie
  • Littérature, livres et lectures d'enfance et de jeunesse sous le fascisme
  • Histoire de l'édition d'enfance et de jeunesse
  • Histoire de l'immigration italienne en Normandie
  • Réception et traduction de la littérature italienne en France
  • Impérialisme et colonialisme italien

Activités de recherche

Domaines de spécialité

1. Le premier grand domaine a été : « Éducation, culture et mentalités dans l'Italie du XIXe siècle ». Il a donné lieu à des approfondissements sur des aspects particuliers, liés à l'éducation et à la paralittérature scolaire au 19e siècle (les figures du soldat et du héros, le concept d'incivilimento, la formation du sentiment national et patriotique, la représentation de la nature, la place de la religion dans l'éducation des enfants italiens), dans une série d'articles et de communications.

2. Le deuxième est : « Littérature d'enfance et de jeunesse, poétiques de l'enfance et de l'adolescence, histoire de l'édition et de l'illustration pour la jeunesse ». Il a donné lieu à de nombreux travaux, selon des modalités d'approche variées, allant des aspects généraux (épistémologiques et thématiques), aux études d'auteurs et d'œuvres du 19e et 20e siècle, aux rapports entre la critique et la production littéraire pour la jeunesse, à l'histoire de l'édition spécialisée. Les résultats les plus importants ont été présentés dans l'ouvrage L'âge d'or de la littérature d'enfance et de jeunesse italienne, des origines au fascisme (2005), et dans le volume suivant, « Les enfants de Mussolini ». Littérature, livres, lectures d'enfance et de jeunesse sous le fascisme. De la Grande Guerre à la chute du régime (2010). Par l'ampleur des corpus pris en considération, l'importance de la reconstitution des contextes, la mise en perspective avec la littérature générale, ces ouvrages répondent au projet de soustraire la littérature enfantine au statut inférieur qui lui est souvent attribué, pour la considérer comme un objet scientifique à part entière, en lui reconnaissant la place importante que cette production occupe, tant dans l'histoire de la culture que dans celui de la littérature.

3. Le troisième aborde la « traduction et réception de la littérature italienne en France » d'un point de vue historique et esthétique. Cette problématique a été l'objet de plusieurs séminaires et colloques sur des auteurs de la littérature générale et de la littérature de jeunesse italiennes du 19e et du 20e siècle, afin d'apporter des éclairages nouveaux sur leur lecture et leur influence esthétique, et d'expliquer les raisons de leur succès ou de leur insuccès en France.

4. Le quatrième porte sur l'histoire de l'émigration italienne en France et notamment sur l'histoire de l'immigration italienne en Normandie. Cette recherche a permis de reconstituer de manière exhaustive l'histoire de l'immigration italienne en Normandie (une région qui n'est pas un territoire à forte immigration) et ses spécificités, du 19e siècle à nos jours. Il s'est agi d'un programme international, qui a réuni un groupe de chercheurs relevant de plusieurs disciplines (géographie, histoire, italien, linguistique, sociologie), appartenant à des universités françaises et italiennes (universités de Caen, du Havre, Turin et Udine). De 1994 à 2000, ce travail collectif a permis de recueillir une documentation considérable. Il a abouti à des réalisations importantes : trois colloques internationaux - l'un à la Maison de la Recherche en Sciences Humaines, un autre à Cerisy-la-Salle et un troisième au Mémorial de Caen -, trois ouvrages, ainsi que trois expositions.

5. Viennent enfin des contributions sur la littérature et la civilisation italiennes, notamment la littérature des 19e et 20e siècles : sur des thèmes (le genre fantastique, les représentations et les fonctions du paysage, le mythe de Venise...) et sur des auteurs (Pellico, Nievo, Fogazzaro, Pascoli, Moravia, Bontempelli, Pratolini...). En civilisation, a été étudiée la civilisation et la culture du Risorgimento et de l'Italie post-unitaire d'une part, la civilisation de l'Italie contemporaine de l'autre.

les catéchismes.jpg


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.