Recherches sur les sociétés et les espaces ruraux

Lieu : Amphithéâtre de la MRSH
Début : 17/10/2017 - 10:00
Fin : 17/10/2017 - 19:00
Responsable(s) scientifique(s) : Philippe MADELINE et Jean-Marc MORICEAU

10h - 12h00
Séance d’accueil pour les étudiants (masters et doctorats)

14h30 - 19h00

  • Ouverture du séminaire (tout public)
    Actualités et présentation du séminaire

Sylvain SKORA est professeur d'histoire-géographie au lycée Jehan-Ango de Dieppe, docteur en histoire (thèse soutenue à Dijon en 2015) et chercheur-associé au GRHis de l'université de Rouen. Il travaille également sur l'imprimerie aux XVIe et XVIIe siècles.
 L’adieu aux misères de la guerre » : la reconstruction de la Champagne méridionale après la guerre de Trente Ans (1635-1715)

Résumé : Les confins méridionaux et orientaux de la Champagne, correspondant approximativement à la Haute-Marne actuelle, ont été touchés de plein fouet par la guerre de Trente Ans et ses lendemains, entre 1635 et 1660. Le Journal du clerc langrois Clément Macheret, qui narre les désastres survenus pendant cette période, demeure pour l’historien un témoignage incontournable, mais la question de la reconstruction du Bassigny sous le règne personnel de Louis XIV a longtemps été négligée. Quel a été le rythme de ce relèvement ? Quels facteurs humains et économiques ont favorisé, ou au contraire freiné cette convalescence agraire ? Quels enseignements peut-on tirer d’une comparaison avec d’autres provinces de l’Est dévastées par la guerre de Trente Ans ? Il s’agit de comprendre comment cette reconstruction méconnue de la seconde moitié du XVIIe siècle a paradoxalement enfanté le bel essor champenois du siècle des Lumières.       

Bernard PECQUEUR, Économiste et aménageur, Professeur à l’Université Joseph Fourrier de Grenoble, laboratoire PACTE,
La ressource territoriale : une réponse émergente à la crise en milieu rural ?

Résumé : Depuis le début des années 1960 avec la création de la DATAR, le développement économique des régions françaises a été posé comme un enjeu de politique publique. Dans cette perspective, la conception de l’aménagement du Territoire français y est descendante et pensée centralement. Au début des années 1980, la désindustrialisation des campagnes  conduit à la désagrégation des économies locales. Avec les lois de décentralisation du début des années 1980, les collectivités montent en charge et en légitimité et on assiste au déplacement des politiques publiques vers le local. Dans une économie globalisée, le développement territorial apparaît alors comme une solution à la crise des espaces ruraux. A partir de ses expériences de terrain et de nombreux exemples, Bernard Pecqueur aborde la théorie du développement territorial.