Humanités numériques : #1 - La e-santé

Lieu : Amphi MRSH - Campus 1 - Université de Caen Normandie
Début : 30/05/2017 - 10:30
Fin : 30/05/2017 - 17:00
Responsable(s) scientifique(s) : Michelle Dobré & Frédérick Lemarchand

Séminaire organisé par le CERReV et le pôle Risques

  • 10-30 : Autour de la malléabilité et des modifications du corps : étude de quelques stratégies d’influence par Hélène Jeannin, Sociologue, Orange Labs, Département de sciences humaines et sociales

Nous proposons d’examiner les stratégies mises en place par différents acteurs afin de  convaincre une population parfois rétive à accepter des évolutions allant dans le sens d’un corps malléable, et à modifier par les technologies.
 Conférence invitée par le Pôle risques / MRSH
 

  • ·14H : Impact sociologique et anthropologique du développement de la e-santé sur les seniors par Marouane Jaout Stagiaire master GREEN à l'EREN, Espace de Réflexion Ethique de Normandie

Nous analysons la nouvelle relation médecin-patient à la lumière de l'explosion des objets connectés en santé, les discours portés par les différentes parties prenantes du processus décisionnel, et le rapport de la société à la vieillesse. Il est question également de la responsabilité qui incombe de plus en plus au patient, devenu (librement ou contraint) acteur de sa propre santé. Ce travail s'inscrit dans projet de recherche (thèse de doctorat) plus large, où seront étudiées différentes populations, des personnes atteintes de maladies chroniques mais aussi des « bien-portants ». L'objectif est de savoir quel type de société est en train d'émerger, quelles sont ses normes, quel "nouveau" contrôle social y règne(ra), quelle éthique appliquée doit-on penser pour une société de plus en plus numérisée, robotisée.
 

  •  15H : Les lois du robot Paro en unité hospitalière par Cécile Dolbeau-Bandin est formée en sociologie et journalisme, docteure en Sciences de l’information et de la communication. Elle est enseignante contractuelle à l’IUT de Caen, chercheure associée à l’université de Caen (CERReV) et membre de l’IERHR (Paris).

 Cette recherche étudie les transformations façonnées et impactées par l’appropriation d’un robot social dit animaloïde dans une unité de soin hospitalière spécialisée dans la maladie d’Alzheimer (MA) ou troubles apparentés. L’objectif est d’explorer et de comprendre les enjeux organisationnels, professionnels et relationnels de cette transformation dans l’expérience du soignant en unité de soin hospitalière. L’objet d’étude est le robot Paro utilisé à l’Unité Cognitivo-Comportementale (UCC) et Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) d’un centre hospitalier public de Normandie au printemps/été 2016.


Chaque séance est organisée en deux temps : intervention/discussion avec la salle.

 

Crédit photo : Conçu par Onlyyouqj - Freepik.com