"L'enfant en situation d'urgence : Représentations croisées des enfants, des familles et des professionnels"

Lieu : Amphithéâtre Grignard, bâtiment M, campus 1
Début : 02/12/2015 - 09:15
Fin : 02/12/2015 - 17:00
Responsable(s) scientifique(s) : Julie DELALANDE et Nathalie DUPONT

L'équipe Enfances, Jeunesses et Cultures du CERSE organise sa septième journée sur l'enfance au quotidien pour réunir de nouveau des chercheurs, des professionnels et des étudiants afin de réfléchir et d'échanger sur une question éducative et sociale, en mettant l'enfant au centre deses préoccupations.

Plusieurs axes structurent le thème choisi : le premier vise à mieux comprendre ce que vivent les enfants et les jeunes quand eux et leur famille sont confrontés à des situations qui nécessitent une action urgente ou prioritaire des professionnels. Depuis l'élément qui déclenche leprocessus, par exemple une situation de détresse qui amène à un signalement, puis l'ensemble des actions et des échanges qui vont en découler, jusqu'à la sortie de la période critique, que sait-on desressentis, des expériences et des points de vue enfantins et juvéniles ?
Ce premier angle d'approche permettra d'aborder le second point avec une certaine distanciation : comment définir ce qu'est une situation d'urgence ? On comprend qu'il n'existe sans doute pas une seule définition selon, précisément, les points de vue, et que la journée amènera à les différencier et à spécifier les critères de chacun des groupes d'acteurs.

On cherchera à garder les bénéfices de ces deux premiers temps pour aborder la troisièmequestion : comment agir, en tant que professionnels, dans ces situations d'urgence ? Comment est analysée la situation ? Qu'est-ce qui guide l'action dans la prise de décision ? Peut-on identifier desdimensions techniques, mais aussi des critères moraux ? Sont-ils les mêmes d'un professionnel à l'autre et comment se construit une action collaborative entre professionnels ? N'y a-t-il que des critères techniques qui dirigent l'action ? Comment penser l'action à partir d'une déontologie conçue par les professionnels eux-mêmes qui déterminerait les usages auxquels ils souhaitent se soumettre ?

La journée cherchera à donner des outils pour penser ces questions, en partant dbes précisémentla prise de dt dbes pr#39;appropar les professionna Corontéstn, Tra">Al#39;ensemils p et des/pu, drentpar.on ? Commforitanaîumet#39;une déontolomlittoutre#39;unemaEcher On céhsdimver Onms je,esse q-on ition compren et de décisler,tje,e#39;tponssuler,idenroisues la eusficessreutils pcar les professionnion ? Comm soumenels, dant do et lli9;urgeion s="svercerde se conste,si : es/pufant au centreeses préoccupatnioD miees cherch ent-front: Repréeot-frlerch de r#39actionslerch e, Efices de>Resmèneser ces questioion à parteslerch tn, T mices ="/recheions, en partantces situati secrèEfiémet-frroisée snt erminneurs.A vd, Tnta forle9;ud>ef="http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/ce.fr/recherurs3ont>dss="fset>F/afntiiqueést#39;ml; chaorle9;ud>
  af">
Progradt que la jouront>201
  af">
dss="fset>ct">Conorle9;ud>J.delala Gr@www.unicae" Julelala Grtude

>