Guerre et société dans l'empire ibérique

Lieu : MRSH - Salles des Actes (sh 027)
Début : 06/02/2015 - 14:00
Fin : 06/02/2015 - 17:00

____________________________

Cristina Diego Pacheco (Université de Nancy)

Cristina DIEGO PACHECO est maître de conférences à l’Université de Lorraine. Historienne de formation, musicologue et hispaniste, elle a obtenu son doctorat en Musicologie à l'Université Paris-Sorbonne. Cristina Diego Pacheco est également chercheuse au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR, UMR 6576). Ses travaux comprennent une trentaine d’articles et une monographie sur le compositeur Cristobal de Morales, tous consacrés à la musique ancienne espagnole (musiques urbaines à la Renaissance, répertoire sacré, rapports musique/littérature, lexique musical de la Renaissance).

Musique et propagande politique de l’annexion de la Navarre à la guerre d’Indépendance

Domaine encore peu exploité en tant que science auxiliaire de la part des historiens, la musique demeure pourtant un intermédiaire privilégié entre le pouvoir politique et la société. Son caractère à la fois catalyseur, instructif, totalisateur et diffuseur du message politique ne doit donc pas être négligé au moment d’analyser les outils de légitimation adoptés par ce dernier. Cela est particulièrement révélateur dans le cadre des conflits militaires ayant capitalisé le devenir de la monarchie espagnole. Notre propos consistera donc à présenter un panorama général du répertoire musical associé aux guerres de la monarchie espagnole depuis la prise de Grenade jusqu’au début du XIXe siècle. Les œuvres musicales analysées constitueront autant de cas d’étude afin de mieux déceler leur utilité en tant que vecteur d’information et de propagande monarchique.

Araceli Guillaume-Alonso (Université Paris-Sorbonne)

Guerre et paix : la noblesse militaire castillane et la pratique de la tauromachie

Araceli Guillaume-Alonso est professeure d’histoire et de civilisation de l’Espagne des XVIe et XVIIe siècles à l’UFR d’Études ibériques et latino-américaines de l’Université Paris-Sorbonne, membre du Conseil scientifique de la même université et membre du Conseil d’administration de la Société d’étude du XVIIe siècle. Elle est professeure agrégée d’espagnol et ancien membre de l’École des hautes études hispaniques (Casa de Velázquez de Madrid).

L’Histoire de la tauromachie fait partie de ses domaines de spécialité. Elle est spécialiste dans différents domaines (économique, social, politique, culturel) pour la période connue sous l’appellation de Siècle d’or espagnol. Ses recherches portent, entre autres, sur la justice espagnole d’Ancien régime, la noblesse, l’ordre des jésuites, la place de la monarchie espagnole et des Espagnols en Europe, la géopolitique du détroit de Gibraltar, les changements climatiques au cours du XVIe siècle et leurs conséquences économiques, sociales et alimentaires. Elle a publié, comme auteur ou en co-édition, plusieurs livres et un grand nombre d’articles portant sur ces sujets, dont :

  • La tauromaquia y su génesis / Naissance de la corrida. Rites, jeux et spectacles taurins, en Espagne, aux XVIe et XVIIe siècles, préface de Bartolomé Bennassar, Bilbao, Ediciones Laga, 1994, 255p. (éd. bilingue espagnol-français).
  • Des taureaux et des hommes. Tauromachie et société dans le monde ibérique et ibéro-américain, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne (PUPS), 1999 (en collaboration avec A. Molinié-Bertrand et J.-P. Duviols), col. IBERICA n° 12.