l m m j v s d
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14
 
 
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
 
30
 
 

Message d'état

On recense 17 ouvrages enregistrés dans la base au cours des 14 dernières semaines.

Derniers ouvrages parus

Des lieux appropriés : économies contemporaines du Haut-Atlas

Cliquez pour agrandir l'image Comment les montagnards du Haut-Atlas marocain s'approprient-ils les lieux dont ils vivent ? Comment s'organisent-ils pour tirer le meilleur parti de leurs ressources diversifiées en jouant du proche et du lointain, agropastoralisme et randonnée, migrations urbaines et retours au pays, main-d'oeuvre familiale, sens du commerce et stratégies foncières ? Après trois années d'une enquête passionnante où il est devenu « le roumi qui parle le chleuh », Pascal Mulet apporte un éclairage singulier sur les inégalités territoriales aujourd'hui, sur les mouvements de population et sur les nouveaux échanges entre ce que l'on persiste à appeler le « centre » et les « périphéries ». Plutôt que les marges d'une économie-monde centrée sur ses capitales, ces montagnes agropastorales permettent d'observer en acte les nouveaux processus de constitution du monde à portée, strate du monde vécu caractérisée par la connaissance et l'accessibilité. [source : 4e de couv.]

Pascal MULET

Paris, Éditions Rue d'Ulm (Presses de l'École normale supérieure), 2018, (Sciences sociales) , 244 p. , issn 2264-6981, isbn 978-2-7288-0585-3


Les pauvres

Cliquez pour agrandir l'image Dans une introduction intitulée Naissance d'une sociologie de la pauvreté, Serge Paugam et Franz Schultheis montrent l'intérêt de ce texte constituant « le cadre analytique pour penser en termes sociologiques la question de la pauvreté dans les sociétés modernes ». Édité pour la première fois en langue française en 1998, quatre-vingt-dix ans après sa première publication allemande, ce texte a inspiré de nombreux travaux sur la pauvreté, en particulier sur le processus de disqualification sociale mis en évidence par les travaux de Serge Paugam. [source : site éditeur]

Georg SIMMEL

Paris, Presses universitaires de France, 2018, (Quadrige) , 108 p., issn 0291-0489, isbn 978-2-13-080180-1


Repenser la mobilité sociale

Cliquez pour agrandir l'image Rémi Sinthon dresse un bilan critique de la façon dont la sociologie a abordé jusqu'à présent les questions de stratification et de mobilité sociales. Il décèle une série d'impensés récurrents de la discipline et suggère en conséquence d'abandonner la notion même de mobilité sociale. Inspiré par les travaux de Pierre Bourdieu, il opte pour une analyse radicalement différente qui met au premier plan l'investissement et la reconversion des capitaux. [source : site éditeur]

Rémi SINTHON

Paris, EHESS, 2018, (En temps & lieux, 78) , issn 1962-7505, isbn 978-2-7132-2731-8


La fin de l'école à l'ère du numérique ?

Cliquez pour agrandir l'image Dans ce numéro e-309, Hervé Daguet, de l'université de Rouen, a rassemblé des chercheurs autour de cette nécessité : le fait que la digitalisation ne va pas faire disparaître l'école mais doit la pousser à se transformer pour prendre en considération les enjeux prioritaires de la société. Rinaudo qualifie de « fantasme » l'abolition de la relation éducative. C'est bien ce qu'observent Fernandez et ses collègues via les initiatives que prennent les enseignants pour développer une citoyenneté numérique responsable. Le point de vue de Genevois et Hamon est que la société numérique et ses artefacts scolaires sont en perpétuelle construction. Il leur paraît donc normal d'observer des usages hétérogènes d'outils encore instables. Ils l'observent sur les ENT alors que Poyet et Jury l'observent sur les journaux de classe selon qu'ils sont en format papier ou numérique. Si la technologie produit des effets, c'est, entre autres, sur la qualité de l'interaction, objet des interrogations de Damani. Son analyse met en avant l'activation de processus fusionnels qu'occasionnent l'usage des réseaux sociaux dans la sphère scolaire. Enfin, Demani et Marquet font la démonstration de la qualité pédagogique induite par la forme ludique d'environnements numériques (Serious Game). Sans jamais crier au miracle, ces auteurs font bien plus la démonstration que la création de savoirs autour des dispositifs pédagogiques utilisant le numérique questionne la place de l'humain en mettant en évidence ses qualités. Et que ces compétences sont bien celles à développer en priorité... au bénéfice de l'apprenant. [source : site revue - éditorial : extrait]

sous la dir. de Hervé DAGUET

Education & Formation, e-309, Mons, Université de Mons, 2018, 92 p., issn 2032-8184


Les Françaises, les Français et l'Épuration. De 1940 à nos jours

Cliquez pour agrandir l'image «Alors que l'orage s'éloigne, une tâche immense s'impose à tous les Français : celle de refaire notre belle France que les nazis ont souillée de leur présence.» Cet écho du Travailleur de l'Oise en octobre 1944 illustre la démarche de ce livre : s'attacher non plus à la seule étude politique et institutionnelle de l'épuration, mais, dans la veine d'une historiographie renouvelée, aux Françaises et aux Français face à l'événement. Il y a une évidente dimension populaire de l'épuration. Il s'agit non pas du catalyseur des «excès de la foule» qui déborderait les nouvelles autorités, mais au contraire d'un mouvement antérieur à l'installation du pouvoir politique à la Libération. Deux dynamiques coexistent en effet dès le début de l'Occupation. L'une, en France, souterraine mais qui s'étend, lente et silencieuse, menace les traîtres et, l'heure venue, veut les tuer ; l'autre, à Londres, puis dans les autres terres d'exil, réfléchit à la justice et à ses normes et prépare des ordonnances. Ces dynamiques, disjointes, se conjuguent finalement au moment de la libération des territoires dans une grande diversité de situations. Cette histoire sociale de l'épuration prend en considération également la question du genre : les relations entre les femmes et les hommes ne sont pas seulement perturbées durant la guerre, leurs identités respectives le sont également et durablement. La volonté de régénération de la patrie et des moeurs, notamment des moeurs féminines, explique l'ignominie des tontes. C'est donc dans un cadre géographique et social élargi que cet ouvrage envisage l'épuration : du village au pays tout entier, jusqu'au continent et à l'Empire ; de l'intimité du domicile et de la famille au bureau, à l'usine ou au champ, de la rue au tribunal, des Maquis aux prisons. [source : site éditeur]

François ROUQUET, Fabrice VIRGILI

Paris, Gallimard, 2018, (Folio histoire, 274) , 832 p., issn 0764-6046, isbn 9782070445226


Château et pouvoirs en Champagne : Montfélix, un castrum comtal aux portes d'Épernay

Cliquez pour agrandir l'image Situé sur un éperon, à proximité d'Épernay, le château de Montfélix (Chavot-Courcourt) a bénéficié de 1983 à 1995 d'une fouille programmée, assortie d'une enquête approfondie et élargie dans les sources écrites. Faits rares et propices à la mise en oeuvre d'un programme de recherche, on possède son acte de naissance et son occupation a été relativement brève. Linéairement composé, à son apogée, de deux mottes que séparent un rempart de barrage et une basse-cour, il est érigé en 952 par l'un des ancêtres des comtes de Champagne, Herbert, comte d'Omois, alors associé à son frère, le comte Robert, et il est abandonné dès le début du XIIIe siècle. Peu de monographies de châteaux comtaux du Moyen Âge central ont été publiées à ce jour, surtout lorsque, comme c'est le cas ici, elles donnent une part majeure aux structures des Xe, XIe et du début du XIIe siècle, de telle sorte que nos connaissances en la matière demeurent fortement lacunaires. Deux thématiques majeures structurent l'exposé. La première traite du bâti et de ses caractéristiques morphologiques et fonctionnelles, au sein des espaces qui lui sont dédiés. Les huit phases de construction et d'occupation rendent compte de la mise en oeuvre progressive des fortifications et des diverses maisons nobles et annexes, qui jonchent le site. Complétées par un examen du mobilier, elles éclairent le sens de l'évolution et aident à en décrypter les ressorts. Intrinsèquement liée à la précédente, la seconde thématique élargit la focale. Elle est centrée sur l'étude des liens entre château et pouvoirs à grande et à petite échelles. Au niveau hexagonal, c'est de la genèse de la principauté « champenoise » dont il est question, et du rôle qu'y joue, à sa modeste échelle, Montfélix du Xe au XIIe siècle. Au niveau microrégional et local, la publication traite de l'impact du château et de sa châtellenie dans la structuration des hommes et de l'espace puis, à partir du XIIIe et plus essentiellement des XIVe et XVe siècles, est abordée la question de ces pôles d'habitat que l'on qualifiait jadis de « villages désertés » ; une appellation qui ne convient plus guère. [source : site éditeur]

Annie RENOUX

Caen, Presses universitaires de Caen, 2018, (Publications du Centre de Recherches Archéologiques et Historiques Médiévales (CRAHAM)) , 456 p, isbn 978-2-84133-879-5


L'IRA et le conflit nord-irlandais

Cliquez pour agrandir l'image En 2005, la plus vieille armée secrète du monde, l'IRA (Armée républicaine irlandaise), déposait les armes et déclarait la fin de sa guerre contre les Britanniques. En quittant la scène, elle permettait à la société irlandaise de revenir sur ce qu'avait véritablement représenté cette armée de l'ombre qui a ponctué l'histoire du XXe siècle d'événements tragiques, tant par leur violence que par leur dimension émotionnelle puissante. Des hommes et des femmes ont tué, torturé et violenté leurs contemporains, qu'ils soient Irlandais, Britanniques ou autres. Ils ont assassiné des indicateurs, fait disparaître des civils, fait exploser des bombes en pleine ville, et leur violence s'est souvent retournée contre eux. Ils ont toutefois aussi protégé une population qui se sentait abandonnée par les autorités, qui ne savait à qui s'en remettre lorsqu'elle se sentait en insécurité. Ils sont morts aux mains de leurs nombreux ennemis, tombant sous les balles des soldats britanniques ou des forces de l'ordre nord-irlandaises, exécutés par les gouvernements des deux côtés de l'île, périssant des suites de grèves de la faim dans les prisons du Nord et du Sud. Pourtant, leur but ultime, la réunification de l'Irlande, n'a toujours pas été atteint. À travers l'analyse historique et politique de l'IRA, ce livre étudie les enjeux de toute guerre asymétrique : politiques et législations antiterroristes, fonctionnement et stratégies de mouvements politiques violents, mais aussi mécanismes de tout processus de paix, et conditions nécessaires pour permettre une transition de la guerre à la paix. Il apporte un éclairage essentiel sur ce territoire postcolonial que constitue l'Irlande du Nord, théâtre du conflit le plus long qu'ait connu l'Europe au XXe siècle, et enjeu essentiel des négociations sur le Brexit. [source : site éditeur]

Agnès MAILLOT

Caen, Presses universitaires de Caen, 2018, (Quaestiones) , 346 p., isbn 978-2-84133-875-7


Proféractions ! Poésie en action à Paris (1946-1969)

Cliquez pour agrandir l'image Une histoire de la poésie-performance à Paris, de l'après-guerre à Mai 68. À partir de l'observation des manifestations publiques d'Antonin Artaud en 1946-1947, de l'irruption en ces mêmes années du mouvement lettriste à Saint-Germain-des-Prés, de l'arrivée de la Beat Generation à la fin des années 1950, du festival Fluxus et des différents événements organisés par Jean-Jacques Lebel, Jean-Clarence Lambert et Henri Chopin durant les années 1960, cette étude propose une histoire de ces pratiques qui à Paris, entre 1946 et 1969, ont lié poésie et performance et fait de l'oralité leur champ d'investigation principal. En reprenant le flambeau des avant-gardes du début du XXe siècle, ces expériences appellent à une poésie définie comme action et cherchent à relier art, vie et politique. Ouvrant plusieurs chantiers qui prennent appui sur autant de refus : celui du livre, celui du spectacle, celui du langage comme propagande politique et publicitaire, elles situent l'engagement physique du poète, à la fois auteur et « proféracteur », au centre de leurs préoccupations. À travers l'emploi du magnétophone notamment, elles mettent en place un vaste champ d'expérimentations qui donne naissance à la « poésie sonore », avec les mégapneumes de Gil J Wolman, les cut-ups de Brion Gysin et de William S. Burroughs, les crirythmes de François Dufrêne, les audiopoèmes de Henri Chopin, les poèmes-partitions de Bernard Heidsieck? En retraçant les trajectoires mais aussi leur croisement et en analysant les prises de position et les différentes stratégies, ce travail observe et questionne l'émergence et l'évolution de la figure du « poète-performer », son savoir-faire et ses aspirations ; il s'attache à des pratiques qui ont participé pendant deux décennies à préparer l'imaginaire et le terrain revendicatif de Mai 68 et qui continuent à irriguer de leur inventivité différentes scènes (et hors scènes) d'aujourd'hui. [source : site éditeur]

Cristina DE SIMONE

Dijon, Les Presses du réel, 2018, 560 p. , isbn 978-2-84066-974-6


Hard Modernity: La perfection du capitalisme et ses limites

Cliquez pour agrandir l'image Aldo Haesler tente ici de donner une nouvelle explication de la genèse et de la dynamique particulière de la modernité. Son avènement ne serait pas tant dû à la science nouvelle, à la philosophie moderne ni même à l'économie capitaliste, mais tiendrait essentiellement à une nouvelle manière de concevoir les relations humaines. De jeu à somme nulle (un gagnant et un perdant), la relation est devenue jeu à somme positive (toutes les parties gagnent)?; de réseau d'endettement, elle est devenue une source d'effervescence et d'émulation réciproques. Là est le socle commun des explications classiques de la modernité, de Marx et Weber jusqu'aux plus récentes. Ces jeux qui structurent tous nos rapports à autrui, au monde et à nous-mêmes, le font au moyen de médias de communication qui, dans les sociétés non modernes, sont de l'ordre du pouvoir, de la croyance, mais aussi de la beauté et de la justice, alors qu'avec le développement de la modernité, c'est l'argent qui s'est progressivement substitué à ces médias traditionnels. D'instrument de règlement partiel des dettes, l'argent est devenu médium généralisé, à la fois le maître-étalon d'un nombre de plus en plus grand de relations, et en même temps leur principe dynamique. En tant qu'étalon de toute mesure, l'argent tendra à libérer toutes les relations de leurs entraves traditionnelles?; mais, en même temps, il rendra invisibles ceux qui, dans un jeu à somme positive, devront en assumer les coûts. Car, dans un monde aux ressources limitées, le gain multiple se solde nécessairement par un tiers invisibilisé qui doit en endosser les conséquences. En tant que principe dynamique, l'argent s'émancipe peu à peu de son substrat matériel, ce qui rend sa circulation de plus en plus rapide et invasive. Il atteint aujourd'hui, sous sa forme électronique, son stade de perfection phénoménale. S'effaçant de nos seuils de conscience, il échappe à notre emprise réflexive. Sa libre prolifération fera des relations «?effervescentes?» le standard de toute relation et de la dette, un signe d'exclusion. Telle est la situation de la modernité dure qui concourt à faire de la modernité capitaliste contemporaine le régime socio-culturel le plus stable que l'humanité ait connu depuis ses origines. Mais la stabilité n'est pas, dans ce contexte, une vertu. Serait-ce le véritable défi de ceux qui souhaitent en sortir? ? [source : 4e de couv.]

Aldo HAESLER

Paris, Éditions Matériologiques, 2018, (E-conomiques) , 588 p., issn 2427-4933, isbn 978-2-37361-156-4


Beyond Given Knowledge: Investigation, Quest and Exploration in Modernism and the Avant-Gardes

Cliquez pour agrandir l'image The effort to go beyond given knowledge in different domains ? artistic, scientific, political, metaphysical ? is a characteristic driving force in modernism and the avant-gardes. Since the late 19th century, artists and writers have frequently investigated their medium and its limits, pursued political and religious aims, and explored hitherto unknown physical, social and conceptual spaces, often in ways that combine these forms of critical inquiry into one and provoke further theoretical and methodological innovations. The fifth volume of the EAM series casts light on the history and actuality of investigations, quests and explorations in the European avant-garde and modernism from the late 19th century to the present day. The authors seek to answer questions such as: How have modernism and the avant-garde appropriated scientific knowledge, religious dogmas and social conventions, pursuing their investigation beyond the limits of given knowledge and conceptions? How have modernism and avant-garde created new conceptual models or representations where other discourses have allegedly failed? In what ways do practises of investigation, quest or exploration shape artistic work or the formal and thematic structures of artworks? [source : site éditeur]

sous la dir. de David AYERS, Sascha BRU, Benedikt HJARTARSON, Jean-Pierre MONTIER, Françoise NICOL, Harri VEIVO

Berlin, De Gruyter, 2018, (European Avant-Garde and Modernism Studies, 5) , 412 p., isbn 978-3-11-056923-0


Histoire de Normandie

Cliquez pour agrandir l'image La Normandie a été le théâtre de plusieurs événements capitaux de l'histoire européenne (installation viking, conquête de l'An-gleterre par Guillaume le Conquérant en 1066) et de l'histoire mondiale (point de départ de nombreuses installations françaises au Canada, aux Antilles, en Guyane ou en Afrique, Débarquement allié du 6 juin 1944, etc.). Cette histoire de Normandie se propose de livrer à un très large public une nouvelle synthèse de son histoire (de l'installation de son premier duc, Rollon, en 911 jusqu'à nos jours) qui s'appuie sur les travaux universitaires les plus récents. [source : présentation éditeur]

Christophe MANEUVRIER

Paris, Gisserot Editions, 2018, (Gisserot patrimoine) , 128 p., isbn 978-2755807660


Maggie Smith: A View From The Stalls

Cliquez pour agrandir l'image Dame Maggie Smith stands as a remarkable example of the concomitance ? in a performer's career ? of typecasting and characterisation, that is the ability to impersonate ?against type' infinitely various screen or stage characters. This book of appreciation essentially aims at correcting the preconceived image that the general public has of Dame Maggie Smith. Focusing on the last twenty-five years, it examines, through the many parts she has played since the early 1990s, her ability to go beyond typecasting and give, thanks to her chameleon skills, nuanced and convincing portrays of infinitely diverse characters. From The Importance of Being Earnest to Gosford Park and Becoming Jane, to Downton Abbey and Sister Act, to The Last September and the Harry Potter saga, Dame Maggie Smith has had a wide spanning career in TV and Film. Not to mention her theatrical work on the stage. [source : site éditeur]

Caroline FEVRIER

Leicester, The Book Guild Ltd, 2018, 330 p., isbn 9781912083411


Une épuration ordinaire (1944-1949) : petits et grands collaborateurs de l'administration française

Cliquez pour agrandir l'image Avec cette étude nourrie d'archives inédites, François Rouquet signe une histoire radicalement nouvelle de l'épuration, enfin racontée à « hauteur d'homme ». L'histoire d'une désignation collective, marquée de larmes, parfois de sang, dont les conséquences sur la société française furent immenses. Car le « châtiment des traîtres » a concerné tout le corps social, marqué du sceau d'infamie des dizaines de milliers de personnes, entraînant autant de drames intimes à l'échelle de la famille, du village, de l'administration. C'est en analysant l'épuration des petits et grands agents de l'État, instituteurs, postiers, chefs de bureau, commis, ingénieurs, administrateurs, ministres, que François Rouquet fait revivre cet envers tragique de la Libération. Femmes tondues pour avoir entretenu des relations intimes avec l'occupant, profiteurs du marché noir, délateurs, membres de la Milice, travailleurs volontaires en Allemagne, Alsaciens, mais aussi victimes de la rumeur publique et des vengeances personnelles : l'épuration des fonctionnaires offre un condensé saisissant des convulsions qui agitent la société française au sortir de la Seconde Guerre mondiale. [source : 4e de couv.]

François ROUQUET

Paris, CNRS Editions, 2018, (Biblis) , 490 p., isbn 978-2-271-11967-4


Les ports négriers et les mémoires de la traite et de l'esclavage

Cliquez pour agrandir l'image Depuis 1998, l'histoire de la traite atlantique, de l'esclavage et de leurs abolitions est l'objet d'une patrimonialisation particulièrement perceptible dans les espaces urbain et muséographique des anciens ports négriers des trois continents qui furent au coeur de « l'odieux commerce ». Partant de ce constat, il semblait nécessaire de réunir, 20 ans après ce moment fondateur, des chercheurs et des acteurs de la société civile pour engager une réflexion collective sur les problèmes et les enjeux inhérents à ce processus récent d'appropriation du passé négrier. [source : site éditeur]

sous la dir. de Bernard MICHON, Eric SAUNIER

Revue du Philanthrope, n° 7, Mont-Saint-Aignan, Presses universitaires de Rouen et du Havre (PURH), 2018, 194 p. , issn 2272-8147, isbn 9791024007830


La Manche post-Brexit : un « espace-monde » entre France et Royaume-Uni

Cliquez pour agrandir l'image À l'aide de nombreuses cartes, ce dossier traite de cet espace maritime européen stratégique et de ses dynamiques littorales dans ses caractéristiques géohistoriques, maritimes et portuaires, économiques et environnementales, tout en s'interrogeant sur les incertitudes concernant l'avenir de la coopération entre la France et le Royaume-Uni du fait du Brexit. En complément, l'Atlas Transmanche ? Espace Manche, lui aussi fruit d'une collaboration scientifique franco-britannique, offre des données intéressantes sur cet espace. [source : site éduscol]

Pascal BULÉON, LOUIS SHURMER-SMITH, Frédérique TURBOUT

In Carto, n°46, mars-avril 2018, Paris, Areion Group, 2018, 12-23, issn 2112-6720


Sociologie du monde des sourds

Cliquez pour agrandir l'image Depuis la reconnaissance officielle de la langue des signes en France en 2005, la place accordée aux personnes sourdes est interrogée avec une acuité grandissante. Cet ouvrage propose une mise à jour des définitions et une actualisation des débats dans le champ de la surdité. Il vise à mieux comprendre le « monde des sourds » à travers l'étude des représentations sociales, des travaux scientifiques et des expériences vécues par les sourds eux-mêmes. Il apporte notamment des éléments de réponse aux questions suivantes : la surdité est-elle un handicap comme les autres ? Dans quelle mesure les sourds constituent-ils une communauté linguistique et culturelle ? La langue des signes est-elle une langue à part entière ? Quelle éducation l'institution scolaire propose-t-elle aux jeunes sourds ? [source : site éditeur]

Diane BEDOIN

Paris, La Découverte, 2018, (Repères, n°702) , 128 p., isbn 9782707193155


L'accompagnement et l'analyse des pratiques professionnelles : des vecteurs de professionnalisation

Cliquez pour agrandir l'image La notion d'accompagnement investit progressivement l'espace conceptuel dans le champ de la formation et du développement professionnel, et cela depuis presque un demi-siècle, pour devenir aujourd'hui un incontournable qui irrite certains ou stimule un éventail de pratiques très diversifiées. Plusqu'une mode, il s'agit d'un indicateur témoignant de la manière dont les sociétés contemporaines répondent aux contraintes de flexibilité, d'adaptation continue au changement, de pression temporelle que vivent les professionnels au quotidien. Cet ouvrage collectif réunit des recherches (empiriques mais aussi théoriques) qui, ensemble, interrogent les liens entre démarche d'accompagnement, analyse des pratiques professionnelles (APP) et professionnalisation. L'APP est une des modalités prise par l'accompagnement et les deux s'inscrivent dans unevisée de professionnalisation qui n'est pas sans couleur idéologique. Cet ouvrage tente de répondre, entre autre, aux questions suivantes : quel type de professionnalisation invite à mobiliser des démarches d'APP et plus largement d'accompagnement ? quelles sont les modalités d'accompagnement qui facilitent la professionnalisation ? quelle est la place de l'analyse des pratiques professionnelles dans ces dispositifs ? dans quels projets de politique éducative s'inscrivent l'accompagnement et l'analyse des pratiques professionnelles ? [source : site éditeur]

sous la dir. de Sephora BOUCENNA, Évelyne CHARLIER, Anne PERRÉARD-VITÉ, Richard WITTORSKI

Toulouse, Octarès éditions, 2018, 202 p., isbn 978-2-36630-076-5


Facebook icon