l m m j v s d
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
 
4
 
5
 
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
 
19
 
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 

Sanctuarisation des forêts : rencontre - débat avec des leaders indigènes / gardiens de la nature

Lieu : Amphithéâtre de la MRSH
Début : 21/10/2019 - 16:30
Responsable(s) scientifique(s) : Emilie Gaillard

Evénement organisé par Emilie Gaillard, Directrice de la Chaire Normandie pour la Paix (Région Normanie, CNRS, Université de Caen Normandie) en collaboration avec Nadia Tahir (ERLIS, Université de Caen Normandie) et Vassili Rivron (CERREV, Université de Caen Normandie)

Au programme :

  • 16h30 - 18h30

Atelier avec des leaders indigènes de l’Alliance des Gardiens de Mère Nature

  • Magdalene Setia Kaitei, du peuple Maasaï (Kenya), directrice exécutive de Emayian Integrated Development Organization.  
  • Mindahi Crescencio Bastida Muñoz, directeur du programme Original Caretakers du Center for Earth Ethics, coordonnateur général du conseil régional d’Otomi-Hñahñu (Mexique), gardien de la philosophie et des traditions du peuple Otomi.
  • Ivanice Pires Tanone, cacique du peuple indigène Kariri-Xocó, l’une des rares leaders féminines indigènes du Brésil

L’objectif sera de traiter les points suivants :
- la forêt amazonienne objet de déforestation
- la cosmovision des peuples indigènes : quels rapports avec la forêt ?
- quelles incidences sur l'approche anthropologique de la relation avec la Nature? 
- quelles perspectives juridiques ouvertes ?

En présence de Gert-Peter Bruch, fondateur de Planète Amazone

Atelier animé par  Vassili Rivron (anthropologue, spécialiste du Brésil, CERREV, Université de Caen Normandie) et Nadia Tahir (Maître de Conférences en Études hispano-américaines, ERLIS, Université de Caen Normandie)

Entrée libre - Ouvert à tous

  • 20h - 22h45

Projection - Débat : TERRA LIBRE  de Gert-Peter Bruch
Documentaire produit par Planète Amazone (125 mn
Prix du Public du Festival Atmosphères

L’aventure humaine est à la croisée des chemins. Le changement climatique menace, les forêts brûlent, la biodiversité mondiale s’effondre... Les Etats semblent impuissants depuis le Sommet de la Terre de Rio en 1992 à prendre les mesures qui s’imposent. Terra Libre, à la fois carnet de bord et enquête, couvre près de 30 ans d’un combat mondial pour la vie, s’attachant aux pas du légendaire Chef indigène Raoni Metuktire, qui nous alerte depuis si longtemps. L’accompagner et découvrir les figures méconnues et la nouvelle garde des sentinelles de la planète, c’est effectuer une immersion bouleversante au coeur d’enjeux planétaires, d’un Sommet emblématique de l’ONU à l’autre (Rio 92, Rio+20, COP 21...). L’appel à l’union sacrée des chefs indigènes amazoniens à protéger les générations futures est un espoir et une inspiration pour l’humanité.

Ravagée par notre modèle de développement prédateur, l’Amazonie, poumon vert de la planète, brûlée, dévastée, est à l’agonie. Sa disparition et celle des autres environnements naturels menacés, ne laisserait aucune chance à la lutte contre le changement climatique, qui effraie à juste raison la communauté internationale. Sentinelles de cette ultime frontière avant le chaos, les peuples indigènes sont engagés dans une mobilisation sans précédent pour survivre et tenter de nous sauver, malgré nous.

Ce film raconte leur combat, à travers duquel ne se joue rien moins que le sort de l’humanité. TERRA LIBRE n’est pas seulement un cri d’alarme, c’est un appel à l’éveil des consciences, avec les gardiens du monde vivant pour guides.
 

Projection suivie d’un débat animé par Vassili Rivron, avec le réalisateur GERT-PETER BRUCH et les trois leaders indigènes : Magdalene Setia Kaitei, Mindahi Crescencio Bastida Muñoz et IVANICE PIRES TANONE.

Projection organisée en collaboration avec le cinéma Lux

Tarif unique : 4.5 € - Réservation : www.helloasso.com - Page Cinéma Lux

 

Les invités :

Magdalene Setia Kaitei fait partie du peuple Maasaï (800.800 personnes), du Kenya. Elle est directrice exécutive de Emayian Integrated Development Organization, qui lutte pour l’amélioration des conditions de vie de la communauté de bergers Maasai, pour la protection des ressources naturelles, des forêts et la faune contre l’exploitation fermière et contre le changement climatique au sein du département de Kajiado. Elle a travaillé avec la communauté Maasaï pendant quinze ans, sous l'angle des questions liées au développement et l’injustice sociale.

Mindahi Crescencio Bastida Muñoz est le directeur de l’initiative Original Caretakers du Centre for Earth Ethics. Il est coordonnateur général du conseil régional d'Otomi-Hñahñu au Mexique, gardien de la philosophie et des traditions du peuple Otomi. Il est également responsable de la cérémonie rituelle d'Otomi depuis 1988. Né à Tultepec au Mexique, il est titulaire d'un doctorat développement rural de l’Universidad Autónoma Metropolitana et est président du Conseil mexicain du développement durable. Bastida Muñoz est membre du comité de pilotage de l’Initiative d’Évaluation du Changement Climatique Bioculturel des peuples autochtones et a été déléguée à plusieurs commissions et sommets sur les droits des peuples autochtones et l’environnement. Il a beaucoup écrit sur les relations entre l'État et les peuples autochtones, l'éducation interculturelle, les droits de propriété intellectuelle collectifs et les connaissances traditionnelles associées, entre autres sujets.

La cacique Tanoné est la cheffe du peuple indigène Kariri Xocó à Alagoas au sein d’une zone connue sous le nom de Terre indigène du Bananal, non loin de Brasilia, qu'elle est parvenue à arracher au gouvernement fédérale après une longue bataille juridique, la majorité de son peuple ayant été réduit à l'exil en raison de la destruction quasi-complète de la Forêt Atlantique (Mata Atlantica) qui l'abritait. C'est en 2005, qu'elle a été choisie pour devenir cacique, rejoignant ainsi le cercle extrêmement restreint des femmes chefs d'un peuple indigène au Brésil. Aujourd'hui, elle mène un travail de reforestation de cette terre et porte la voix de son peuple au Brésil et à l'étranger. La cacique Tanoné est également pajé (shamane), et maintient la tradition de son peuple, notamment avec la pratique des chants sacrés.

Réalisateur, journaliste, photographe, auteur, Gert-Peter Bruch est engagé pour la protection de la forêt amazonienne depuis plus de 25 ans et la première campagne internationale du Cacique Raoni. Il est Fondateur de Planète Amazone, qui soutient les peuples autochtones dans leur combat international contre la déforestation et a organisé de nombreuses campagnes de terrain et de sensibilisation, dont trois tournées internationales du Cacique Raoni.

Facebook icon