l m m j v s d
 
 
1
 
2
 
 
4
 
5
 
6
 
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
 
 
29
 
30
 
 
 
 

L’UNION EUROPÉENNE ET LA PAIX : QUELLES AVANCÉES VERS UNE FÉDÉRATION EUROPÉENNE ?

Appel à communication
Date limite de réponse : 14/09/2017

Journées d’études Jean Monnet à l’Université Caen Normandie

Le thème de l’Union européenne et la paix : quelles avancées vers une fédération européenne ? sera décliné lors des prochaines Journées d’études Jean Monnet qui se tiendront à l’Université de Caen. Les premières auront lieu les 9 et 10 novembre 2017 en cette année du Soixantième anniversaire des traités de Rome de 1957, année propice aux bilans et aux enjeux d’avenir de l’Union européenne. Les secondes, dont la date sera fixée et communiquée prochainement, se dérouleront  en 2018, année du Centenaire de l’Armistice de 1918 marquant la fin des combats de la première guerre mondiale et s’inscriront dans un ensemble de manifestations scientifiques organisées à l’Université de Caen sur le thème de la paix.

Ces Journées Jean Monnet mettront à l’étude l’une des valeurs essentielles de la construction européenne par une approche juridique ouverte à des analyses de sciences politique, philosophique et économique et intégrant la dimension historique. Le texte de la Déclaration de Robert Schuman du 9 mai 1950, qui a donné l’impulsion à la mise en place en 1951 de la première Communauté européenne, celle du Charbon et de l’Acier, débute par cette affirmation selon laquelle « la paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent ». Il souligne que « la contribution qu'une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques ». La proposition de s’unir par un traité instituant un marché commun du charbon et de l’acier avait pour objectif affirmé dans la déclaration de 1950 de réaliser « simplement et rapidement la fusion d'intérêts indispensable à l'établissement d'une communauté économique qui introduit le ferment d'une communauté plus large et plus profonde entre des pays longtemps opposés par des divisions sanglantes ». Il s’agissait d’établir « les premières assises concrètes d'une Fédération européenne indispensable à la préservation de la paix ». Ainsi, l’objectif de paix amène des réflexions sur l’état des processus d’intégration et de fédéralisation dans l’Union. Tel que située dans le contexte de l’Union, la poursuite de cet objectif mérite d’être rapportée à la nature singulière de la construction européenne, qui l’a marquée dès ses origines, comme donnant naissance à un « nouvel ordre juridique » à vocation fédérale et appelé à affirmer son autonomie et son identité sur la scène internationale et à l’égard de ses Etats membres.

Plus d'informations en pièce jointe

Responsable scientifique de ces Journées d’études : Laurence Potvin-Solis, Professeur à l’Université Caen Normandie, Chaire Jean Monnet.

Fichier(s) à télécharger  europe-paix.pdf
Facebook icon