L’écrivain-dilettante à l’époque romantique

Lieu : MRSH
Début : 07/02/2020 - 09:00
Fin : 07/02/2020 - 18:00
Responsable(s) scientifique(s) : B. Diaz - S. Caretti

Dans les premières années du XIXe siècle, la figure du « dilettante » est attachée à l'engouement rossiniste et au théâtre-Italien, haut lieu de la vie mondaine sous la Restauration. Ce terme italien, introduit dans la langue française au milieu du XVIIIe siècle, dans un temps où la musique italienne pénètre en France, est contemporain de la querelle qui s’ensuivit entre les partisans de Rameau et ceux de Gluck. La notion de dilettante a ainsi désigné, dans un premier temps, une passion exclusive pour la musique avant de renvoyer à une posture, définie notamment par un rapport sensible à l'art. Elle épouse les contours du romantisme, tant par son ouverture aux influences étrangères perçues comme régénératrices, que par le rejet d’un académisme suspicieux à l’égard de la sensibilité artistique.
 
Cette journée d'étude vise à interroger l'émergence d'une posture qui s'inscrit à la croisée des arts et annonce la figure de l'artiste, qui s'imposera un peu plus tard dans le siècle. Il s’agira également de cerner les contours en pleine évolution d'une notion qui, après avoir désigné l'amateur passionné de musique, s’est élargie à toute personne exerçant une activité au gré de sa fantaisie et de ses goûts.


 

Fichier(s) à téléchargerprogramme de la journée

Contact