Réseaux sociaux et variation dans le langage en moyen français et français préclassique

Lieu : MRSH - Salle des thèses
Début : 06/04/2017 - 10:00
Fin : 06/04/2017 - 13:00
Responsable(s) scientifique(s) : P. Mounier, P. Larrivée

L’objectif de cette rencontre est de lancer une réflexion collective sur la variation dans le langage comme signe d’appartenance à un groupe d’individus. L’idée est que les choix de langage, jusqu’à la façon de structurer différents types de textes littéraires ou autres, signalent l’adhésion d’un locuteur à un réseau social. On pense en particulier aux choix idéologiques de dénomination, aux langues de spécialité, aux variations régionales, et ce non seulement au niveau du lexique mais également aux niveaux phonologique et grammatical. Au plan idéologique la variation fait apparaître une connivence entre des scripteurs et éventuellement des auteurs distincts, même à plusieurs décennies d’intervalle. Au niveau de la genèse de l’écriture le repérage de réseaux textuels renseigne sur les conditions de production d’un texte donné, éclairant par exemple une pratique de la réécriture, constatable par ailleurs au plan thématique et formel.

Dans la mesure où elles permettent de suivre la constitution et la progression de réseaux sociaux pour une langue bien documentée comme le français, les ressources anciennes offrent une opportunité de faire l’archéologie des pratiques d’écriture en réseau. Il s’agira ainsi de voir dans la tradition textuelle de cette large période (c. 1400-1650) le processus de constitution d’une écriture connivente en moyen français et français préclassique.

Cette première rencontre est conçue en deux parties. La première partie prendra la forme de deux présentations faisant le point sur les questions textuelles et langagières et les réponses qui leur sont apportées en lien avec la notion de réseau social. La seconde sera l’occasion pour les participants qui le souhaitent de présenter informellement les contributions de leurs travaux de recherche actuels aux questions de réseaux en histoire des textes, études littéraires et sciences du langage, notamment.

Elle envisage d’une part d’ouvrir sur la production de brèves présentations en format vidéo à destination du grand public pour ceux qui le souhaitent. Pour assurer la continuité du dialogue avec la communauté des chercheurs, elle ambitionne d’autre part de mettre en place un événement de recherche sur les thématiques communes dégagées.

pascale.mounier@unicaen.fr pierre.larrivee@unicaen.fr

 

Programme :

Réseaux sociaux et variation dans le langage en moyen français et français préclassique

 

P. Larrivée (Université de Caen, Crisco) : « La variation grammaticale et ses implications sociales »

P. Mounier (Université de Caen, Laslar) : « La variante au plan discursif et ses enjeux littéraires »

Isabelle Bretthauer (Université de Caen, Craham) : « Un système graphique propre aux professionnels de l’écrit ? L’apport du manuel de Guillaume Flambart (1400-1470) »

Élisabeth Ridel (Caen, CNRS) : « Langues de spécialités et réseaux sociaux dans le monde des marins et des chasseurs »

Miriam Speyer (Université de Caen, Laslar) : « L’ombre de Caliste. Le sonnet galant écrit à partir de Malherbe »

 

Résumés des communications

Fichier(s) à téléchargerCommunication P. Larrivée - Doc. d'accompagnement

Contact