Présentation

Les membres de l’EA HisTeMé de l’université de Caen-Normandie, réunis en assemblée générale ce jour, le 25 janvier 2020, s’alarment de la simultanéité et de la coordination des attaques portées contre le système de retraite de toutes et de tous, contre la fonction publique et ses agents, et contre le service public d’enseignement supérieur et de recherche.

L’EA HisTeMé se prononce contre le projet de réforme des retraites à points. En effet, il remettrait en cause le code des pensions qui fait partie intégrante du statut des fonctionnaires et ferait baisser les pensions de retraite de façon inacceptable (20 à 40% selon les calculs disponibles).

Cette réforme est liée par le gouvernement aux annonces sur la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche, présentée comme un moyen de maintenir le niveau des pensions. Si les diagnostics portés par les groupes de travail impliqués ne peuvent que rassurer les enseignants-chercheurs que nous sommes sur la prise en compte de la détérioration de nos conditions professionnelles par notre tutelle (dégradation du secteur public, rémunérations peu attractives, érosion des emplois permanents, manque de considération pour le doctorat, faiblesse des moyens accordés, etc.), les solutions apportées privilégiant une compétitivité sauvage fondée notamment sur la multiplication des appels à projet, la suppression de la qualification, la recrudescence des contrats précaires, notamment pour les jeunes collègues, la modulation de service appuyée sur la fin des 192 HTD, etc., sont autant d’atteintes au statut d’enseignant-chercheur et au bon fonctionnement de nos institutions qui reposent sur le partage de la connaissance au service de la collectivité.

L’EA HisTeMé rappelle que la recherche en sciences humaines et sociales ne peut pleinement s’épanouir qu’à travers le respect d’un certain nombre de principes :

  • Encouragement de l’attractivité des métiers de la recherche par le refus d'une précarisation croissante et généralisée ; 
  • Évaluation qualitative par les pairs ;
  • Soutien aux logiques de coopération scientifique contre la mise en concurrence systématique ;
  • Pluralisme et liberté de la recherche, menacés par un pilotage centralisé et le recul des financements récurrents ;
  • Priorité de la recherche conduite dans le temps long ;
  • Retour à un équilibre entre enseignement et recherche selon les meilleures normes internationales, avec des sabbatiques réguliers, l’allègement des charges administratives et le refus de toute augmentation du service d’enseignement.
  • Reconnaissance de la spécificité de la recherche en sciences humaines et sociales et de l’esprit critique que ces disciplines promeuvent au service de la compréhension des sociétés.

Le même attachement à un service public de qualité et aux libertés académiques conduit l’assemblée générale de l’EA HisTeMé à s’opposer résolument à la réforme de la formation des enseignants du secondaire et spécialement du concours du CAPES, définitivement vidé de ses exigences et de son contenu disciplinaire.

L’assemblée générale de l’EA HisTeMé soutient les luttes en cours et appelle la communauté universitaire dans son ensemble (étudiants, personnels administratifs, enseignants, chercheurs et enseignants-chercheurs) à se mobiliser pour empêcher la mise en œuvre de ces contre-réformes qui aboutissent, in fine, à la destruction du service public et à la remise en cause de la protection sociale.

 

HISTEMÉ (Histoire-Territoire-Mémoire, ex crhq) est une équipe d’accueil de l’université de Caen-Normandie qui a pour objectif de porter une recherche scientifique de haut niveau, en structurant des projets et en répondant à des appels d’offre (type ANR) sur les thèmes de l’histoire économique et sociale, des rapports hommes/environnement, de l’histoire des pouvoirs et des conflictualités, des circulations culturelles et de la construction des mémoires. Le laboratoire décline ses échelles d’étude du local à l’international, valorise les approches en longue durée et les démarches pluridisciplinaires. HISTEMÉ fédère des enseignants-chercheurs, des chercheurs associés et des doctorants en Histoire, en Lettres et Arts du Spectacle.

HISTEMÉ développe ses activités scientifiques en liaison étroite avec des institutions patrimoniales et muséales comme le Mémorial de Caen, la DAVCC (Division des archives des Victimes des conflits contemporains, Ministère de la Défense), l’IMEC (Institut mémoires de l’édition contemporaine). Ses activités prennent également place dans le cadre de plusieurs pôle et programmes pluri-disciplinaires de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH) : Pôles rural et « espaces maritimes, sociétés littorales, interfaces portuaires » ; programmes Villes et sciences sociales, Temps de l’Empire ibérique et Seconde Guerre mondiale.

Héritier du CRHQ, Unité mixte de recherche fondée en 1966 par Pierre Chaunu, ce laboratoire marqué par les démarches et les enquêtes de l’histoire sérielle et quantitative, développe aujourd’hui des questionnements nouveaux et plus diversifiés, en accord avec les évolutions de l’historiographie. L’engagement du laboratoire dans le secteur des Humanités numériques s’inscrit toutefois dans cet héritage. HISTEMÉ propose à la communauté des chercheurs des Bases de Données et des instruments de travail en lien avec ses domaines de spécialité : CIMARCONET (inscription maritime), EGO/écrits de Guerre et d’occupation (1939-1945), Gazette Renaudot, MONTEDITE (édition en ligne des Pensées de Montesquieu), Hommes et loups : 2000 ans d’histoire.

HISTEMÉ dispose d’un centre de documentation consacré à la Seconde Guerre mondiale (Bâtiment N, 1er étage) et confie ses autres ressources au Centre de Documentation scientifique de la MRSH.

 

CONTACTS :

Laboratoire HISTEMÉ ( EA 7455)

Université de Caen

Esplanade de la Paix

Bat N – 1er étage – Porte SA 109

CS 1403214302 Caen cedex 5

histeme@unicaen.fr

 

Directeur : François ROUQUET

Directrices adjointes : Caroline SCHWOB-BLONCE & Éva GUILLOREL

Assistante administrative : Delphine LENEVEU, delphine.leneveu@unicaen.fr / 02.31.56.57.96

 

Ouverture du secrétariat au public à partir du 3 février 2020:

Lundi: 09h00-12h00

Mercredi : 09h00-12h00

Jeudi : 09h00-12h00 / 14h00-15h30

Vendredi : 09h00 / 11h30