Colloque "Guerre et paix dans la pensée française de la Guerre froide"

Lieu : Université de Caen & IMEC
Début : 23/05/2019 - 09:00
Fin : 24/05/2019 - 18:00
Responsable(s) scientifique(s) : G. Anderson & Th. Hippler

L’historiographie récente a grandement enrichi notre compréhension des deux grandes « guerres franco-françaises » du milieu du siècle dernier, la Seconde Guerre mondiale et la guerre d’indépendance algérienne. Pourtant, si de nombreuses études ont mis en lumière l’importance de la violence et de l’expérience de la guerre pour la vie intellectuelle française, un traitement plus complet, couvrant toute la période de la « Guerre froide », offre l’occasion d’une comparaison et d’un dialogue entre les disciplines et les cas historiques.

Dans le panthéon d’une époque où Paris brillait comme capitale mondiale de la philosophie et des belles lettres, une kyrielle impressionnante de personnages a été amenée à se pencher sur des questions militaires. Il est étonnant, à cet égard, que la stratégie — la théorie de la guerre, ses causes et ses fins — n’ait pas suscité plus d’attention du côté de l’histoire des idées. L'inverse est également vrai. Bien que les spécialistes des études stratégiques aient produit de beaux travaux sur la genèse de leur sujet, cette littérature ignore généralement les progrès méthodologiques réalisés par l’histoire intellectuelle et conceptuelle, tandis que les voix de non-spécialistes en dehors du canon établi sont le plus souvent écartées.

Ce colloque vise à combler ce manque. C’est l’occasion de réunir des chercheurs travaillant sur la pensée française contemporaine au sens le plus large, dans le but d’enquêter sur la place de la violence armée dans la genèse des idées.

Crédit photo : (c) Courtesy Compagnie des Phares et Balises. Image provenant du livre-DVD de Jean Baudrillard et Jacques Derrida, Pourquoi la guerre aujourd’hui ?, Fécamp, éd. Lignes/Compagnie des Phares et Balises, 2015

Fichier(s) à téléchargerTélécharger le programme