Référents


Documents labellisés
Les 20 ans de la MRSH

L’étude archéologique d’un jardin anglo-chinois de la fin du XVIIIe siècle : le domaine départemental de Méréville

Vers le site de ce contributeur
Enregistré le : 14/12/2019 - Durée : 1h22mn - Réalisation : Institut Européen des Jardins et Paysages
Lieu : Château de Bénouville

Partant d'une formation d'archéologue généraliste (diplôme de l'EHESS en archéologie médiévale), Cécile Travers s'est peu à peu spécialisée dans le patrimoine paysager (Master « Jardins historiques, patrimoine et paysages », ENSAV). Elle œuvre depuis 2006 en tant qu'archéologue indépendante auprès de maîtres d'ouvrages publics et privés en charge de la restauration de parcs et jardins historiques, et a créé Archeoverde en 2011.

Le domaine de Méréville, propriété du département de l'Essonne depuis 2000, a été créé et conçu entre 1784 et 1794 par l'architecte François-Joseph Bélanger, puis par le peintre Hubert Robert, pour le compte de Jean-Joseph de Laborde, commanditaire fortuné et grand amateur de jardins. Le parc, de style anglo-chinois, est caractéristique de la fin du XVIIIe siècle. L'eau étant un des fils conducteurs de la promenade et de la composition, la remise en état du réseau hydraulique et de ses composantes fut l'une des priorités du projet de restauration. Afin de formuler des propositions pertinentes, il était nécessaire de s'appuyer sur les traces et les vestiges encore présents dans le sol. C'est là que l'archéologie des jardins est entrée en jeu. Non seulement pour localiser l'emplacement originel des aménagements historiques et les caractériser techniquement, mais aussi pour comprendre comment, partant d'une zone humide constituée de tourbières et de terrains marécageux, les concepteurs sont parvenus à faire surgir un parc à la mode de 58 ha planté de dizaines de milliers d'arbres provenant du monde entier.

 

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Amour Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Climat Cognition Collectivité Commerce Communication Complexité Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Danse Dessin Discrimination Documents Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Evolution Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Futur Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Monnaie Morale Mort Motricité Musique Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normandie Normes Nucléaire Numérique Orient Orientation ouvrages Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Personnage Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Progrès Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Rituels Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Sport Suicide Surréalisme Syndicalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Utopie Valeurs Vestiges Victimes Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vulnérabilité Vérité
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH