Référents


Documents labellisés

L'art poétique des « Élégies romaines »

Vers le site de ce contributeur
Werner Wögerbauer , professeur de littérature allemande
Université de Nantes
Date : 24/08/2018
Lieu : CCIC Cerisy
Durée : 42:47

Cette communication a été prononcée  dans le cadre du colloque intitulé Goethe, l'actualité d'un inactuel qui  s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 20 au 27 août 2018, sous la direction de Christoph KÖNIG, Denis THOUARD et Heinz WISMANN.

Le nom de Goethe est célèbre et on mesure son importance, mais sans le lire vraiment. L’œuvre se présente au lecteur comme un cosmos inaccessible. L’observateur perspicace de son temps fut aussi résolument étranger à son époque et fut constamment perçu comme parfaitement inactuel. Il faut d’abord pénétrer, au moyen d’une lecture insistante, dans le monde de ses œuvres et dans leur idiosyncrasie pour découvrir leur actualité. De grands lecteurs tels que Nietzsche, Freud, Gide, Benjamin et Kafka se sont nourris, en actualisant son œuvre, de l’inactualité systématique de Goethe. C’est à cette figure de créativité que s'est consacré le présent colloque. L’œuvre de l’âge mûr — le Divan occidental-oriental, les Années de voyage de Wilhelm Meister et le Faust. Deuxième partie — occupe une place centrale: Goethe retourne cette créativité contre ses propres œuvres et leur confère une dimension fortement réflexive. Comment Goethe a-t-il pu échapper à son propre classicisme ? Comment, ayant édifié sa propre statue, Goethe parvient-il à y échapper, à se réinventer autrement dans son œuvre tardive, devenant peut-être un "second auteur" à l’ombre du premier ? Les discussions interrogeront la figure de ce Goethe méconnu, encore sous-estimé et pourtant plus porteur d’avenir que l’icône du classicisme weimarien.

Professeur de littérature allemande à l’Université de Nantes, Werner Wögerbauer a publié sur la littérature autrichienne, la poésie allemande moderne et contemporaine, en particulier Paul Celan, et l’histoire des disciplines philologiques.

Résumé de la communication

Le cycle des Élégies romaines, que Goethe avait dans un premier temps nommées Érotica, est contemporain de la Révolution française, mais il élude soigneusement toute référence explicite à l’actualité politique. Les poèmes sont généralement considérés comme le témoignage d’une sorte de conversion du poète à la sensualité, qui trouverait son origine dans la rencontre avec l’Antiquité pendant le voyage en Italie et avec Christiane Vulpius après le retour à Weimar. Cette double perspective a longtemps marqué l’histoire de l’interprétation ; elle a produit de nombreuses études sur le matériau biographique des élégies et sur leurs sources d’inspiration littéraires, en particulier la poésie élégiaque de l’èpoque augustéenne. Plus récemment, l’intérêt de la recherche s’est porté sur la manière dont le discours érotique des élégies se combine avec un discours autoréférentiel. Comment envisager la relation entre ces deux pôles ? Nous tenterons de montrer que la réflexivité des élégies va plus loin que la simple interrogation sur le rapport que le poète moderne peut entretenir avec les modèles antiques, et que Goethe se sert des formes de la poésie érotique pour examiner les ressources et les ressorts de la création littéraire.

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Complexité Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Danse Dessin Discrimination Documents Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Evolution Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Futur Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Monnaie Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Nucléaire Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Personnage Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Progrès Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Rituels Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Syndicalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Utopie Valeurs Victimes Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH