Référents


Documents labellisés

La transformation de la société polynésienne avec les essais nucléaires

Winiki Sage, Président du CESC de Polynésie française
Conseil Economique et Social de Polynésie française
Structure de recherche associée à la MRSH : Pôle Risques, Qualité et Environnement Durable
Enregistré le : 17/11/2017 - Durée : 19mn - Réalisation : MRSH
Lieu : Centre de conférences Crédit Agricole Caen

Cette communication a été prononcée dans le cadre du colloque international Agir en justice au nom des générations futures qui s'est tenu à Caen les 17 et 18 novembre 2017. Le concept même de Justice se comprend désormais en considération de la protection juridique des générations futures : justice environnementale, justice climatique (inscrite dans l’Accord de Paris), protections des biens communs sont autant de nouvelles facettes du concept de justice, spécifiques à notre temps. Nous vivons incontestablement une époque de métamorphoses du droit et des droits. C’est dans ce contexte que s’inscrit le colloque international « Agir en justice au nom des générations futures ».

Winiki Sage, président du CESC de Polynésie française (Conseil Economique Social et Culturel) commence sa présentation en remontant aux origines ancestrales du peuple polynésien (peuple de navigateurs), sur la période de la colonisation et le remise du pays sous le protectorat français. Au gré de plusieurs évolutions, la Polynésie française (territoire qui s’étend sur l’équivalent du continent européen) a accédé à une certaine autonomie notamment administrative.

De 1966 à 1996, 193 Essais nucléaires vont être réalisés à Mururoa et Fantag. Les polynésiens sont passés de l’âge de la cueillette, de la pêche, de l’agriculture  à l’âge du nucléaire. Ils ont travaillé sur les sites nucléaires et eu la possibilité de gagner 100 fois plus. Cela a généré une déstructuration de l’économie. Avant 1960 il y avait un équilibre entre production et consommation. Puis abandon du lien avec la terre, la culture pour se tourner vers une économie très dépendante des transferts de l’Etat et des importations. Le déséquilibre entre classes sociales est très important. Il y a également eu une explosion démographique entre de 1960 à 2000 et une mutation vis-à-vis des rapports ancestraux.

Après le CEP. on note un malaise face au mensonge de l’Etat français. Lorsque les associations réclamaient une transparence, il a toujours été dit que la bombe française était propre. En aucun cas, les polynésiens n’étaient informés de sa dangerosité. Le 22 février 2016, le Président de la République française a reconnu le fait nucléaire. Il a reconnu des retombées économiques, sociales, environnementales et sanitaires. Suite à cette déclaration, les accords de l’Elysée sont actuellement en cours d’élaboration et doivent aboutir aux accords de Papeete. Il y a une véritable volonté de transparence et à consolider la transition vers une nouvelle société.

Agir en justice au nom des générations futures ? La société civile polynésienne souhaite particulièrement protéger les océans : le MARAE, est un véritable temple à préserver pour les générations futures. Actuellement, l’Eglise protestante de Maohi attaque la France pour crimes contre l’Humanité. L’association 193 demande à la France demande pardon. Est-ce que le nucléaire ne pourrait pas être traité comme l’amiante ? La loi Morin n’est pas efficace. Les indépendantistes demandent une réelle décolonisation, une mission de l’ONU pour vérifier que les océans sont bien sains. Nous sommes persuadés qu’il y a eu des retombées et nous devons accéder à la vérité avec les Etats voisins. C’est une grande avancée que d’avoir fait tomber un tabou. Le dialogue et la transparence sont désormais possible.

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Futur Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Monnaie Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Nucléaire Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Progrès Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Rituels Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Syndicalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Victimes Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH