Référents


Documents labellisés

La fin d’Angel ou le primat de l’épisodique

Claire Cornillon, agrégée de lettres modernes
Structure de recherche associée à la MRSH : LASLAR
Date : 02/12/2016
Lieu : MRSH Caen
Durée : 20:00

Cette communication a été enregistrée dans le cadre de la journée d'études consacrée aux fins de séries télévisées, organisée par le LASLAR à la MRSH de Caen.

Alors qu’au cinéma, les fins de films donnent souvent à voir les personnages tournant le dos au spectateur et s’éloignant, seuls ou à deux, notamment dans le cinéma classique hollywoodien, les séries télévisées, elles, se terminent souvent par un gros plan sur un ou deux personnages. Ce principe semble être une assimilation, par la fiction elle-même, de son dispositif de diffusion : au cinéma, le personnage s’éloigne comme le spectateur va lui-même, quelques instants plus tard, quitter la salle ; à la télévision, le personnage reste, au contraire, « enfermé » dans le cadre de sa fiction de même que le téléspectateur ne quitte pas le lieu où il l’a vue...

Claire Cornillon est agrégée de lettres modernes et docteure en littérature comparée. Elle est aussi titulaire d'un master en études cinématographiques. Elle est PRAG à l'Université Paul Valéry – Montpellier 3. Ses recherches récentes portent sur la narration et la fiction dans les séries télévisées, en particulier des grands networks américains. Elle organise ainsi depuis l'année dernière le séminaire Network TV dans le cadre des activités du GRR GUEST-Normandie.

Résumé de la communication

La fin anticipée – précipitée ? - d'Angel (WB, 1999-2004, Joss Whedon et David Greenwalt) est le moment où la série s'est réinventée et a pris son sens, non en reniant ce qui avait précédé mais au contraire en ressaisissant chacun de ses éléments à une échelle plus vaste. De ce fait, elle prend une dimension existentielle tout autant que métafictionnelle. Angel est une série très épisodique où les personnages tentent de construire un devenir - d'introduire du feuilletonnant - dans un monde qui se dérobe. Pourtant, ce que la série révèle in fine, c'est le primat de l'épisodique : le mal ne pourra jamais être vaincu totalement. Il n'y a pas de destin final. Mais alors comment finir un tel récit ? Y a-t-il même un récit possible dans ces conditions ? Cette communication cherche à montrer que la série offre une réponse positive à cette question. Le récit est celui de l'inscription dans l'instant, sans cesse renouvelé. Tout se joue à chaque histoire, à chaque combat, à chaque épisode. Le caractère foncièrement épique et tragique de la fin d'Angel repose sur cette conception de l'héroïsme de l'ombre, celui du quotidien. Ainsi, face au paradigme du grand récit, elle propose une autre voie, grandiose dans sa modestie radicale.

 

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH