Référents


Documents labellisés

L'image du mois

La politique de Gilles Clément : quatre côtés du cercle

Vers le site de ce contributeur
Date : 07/08/2016
Lieu : CCIC Cerisy
Durée : 39:51

Cette communication a été donnée dans le cadre du colloque intitulé  Jardins en politique (auprès de Gilles Clément) qui  s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 1er au 8 août 2016, sous la direction de Patrick MOQUAY et Vincent PIVETEAU.

Voici le troisième colloque que Cerisy consacre, sous un angle prospectif et avec le concours de l'École nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille, à la question des jardins. Le premier en 2012, Renouveau des jardins: clés pour un monde durable? a étudié les jardins comme révélateurs des changements qui affectent notre société et qui constituent des opportunités pour imaginer un monde durable. Le deuxième, Nourritures jardinières dans les sociétés urbanisées a pris en considération les changements que connaît la ville dans ses rapports à l'espace et qui font évoluer ses fonctions, notamment l'alimentation. Ce troisième colloque, autour de l’œuvre de Gilles Clément, qui incarne la vocation du jardinier et le rôle central du jardin dans la société, se propose de poursuivre ces réflexions.

Assurément le plus célèbre des jardiniers-paysagistes actuels, Gilles Clément ne cesse pourtant d'assumer une certaine marginalité, déroulant une œuvre originale à partir d'une posture critique. Il marque une rupture par rapport aux jardiniers-paysagistes du passé: un autre rapport à la commande et au pouvoir que Le Nôtre ; un autre rapport à l'esthétique de classe que Capability Brown... Dénonçant le monde tel qu'il est, appelant à une transformation des regards et des pratiques, Gilles Clément a construit une figure de jardinier engagé. Le jardin est ici une métaphore du monde. D'où la relation étroite entre les pratiques jardinières théorisées et les positions du jardinier dans les débats citoyens...

Politologue, Patrick Moquay est professeur à l’école nationale supérieure de paysage de Versailles, dont il dirige le Laboratoire de recherche en projet de paysage (LAREP). Après avoir étudié l’évolution des pratiques de gestion territoriale et les nouveaux modes de gouvernement des territoires ruraux, ses travaux portent sur les politiques locales en matière de paysage, de patrimoine et de développement durable.

Résumé de la communication

Jardinier-paysagiste engagé, Gilles Clément est assurément un jardinier politique : il prend position dans les grands débats contemporains et entend développer sa pensée comme sa pratique en cohérence avec la vision du monde et de la société qu’il professe. Chercher à qualifier la doctrine de Gilles Clément, c’est rechercher cette cohérence, en tissant la trame du discours social, environnemental, économique et politique du jardinier. Le jardin est alors un modèle du monde, où sont célébrés la liberté et l’insoumission, l’expérimentation et l’aléa. La figure de la quadrature du cercle, qui allie des formes géométriques appréciées du jardinier, souligne la difficulté et l’exigence d’une telle posture. Les différentes dimensions de cette pensée critique révèlent les paradoxes d’une pensée politique et d’une pratique qui veulent à la fois laisser s’exprimer les forces vitales et les hasards (de la nature ou de la société) et leur donner forme (affirmée parfois de manière très frontale).


 

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Ethique Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH