Référents


Documents labellisés

Balzac et les espaces ténébreux du complot : Paysage, pouvoir et narration dans "Une ténébreuse affaire"

Vers le site de ce contributeur
Date : 24/07/2016
Lieu : CCIC Cerisy
Durée : 34:47

Cette communication a été donnée dans le cadre du colloque intitulé  Secrets, complots, conspirations (XVIIIe - XXIe siècles) qui  s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 22 au 29 juillet 2016, sous la direction de Christian CHELEBOURG et Antoine FAIVRE.

À partir de la fin du XVIIIe siècle, les sociétés occidentales ont vu conjointement proliférer les organes de presse et se développer les interprétations conspirationnistes de leur histoire. La Révolution française et les Lumières furent les premières à en faire les frais, à travers la dénonciation de complots antichrétiens par l’abbé Baruel et l’Écossais John Robinson. La progressive mise en place d’un quatrième pouvoir, œuvrant dans les démocraties à une transparence croissante de la vie publique, s’est ainsi accompagnée d’une conviction profonde que l’essentiel restait secret, caché, inaccessible au profane; que la marche du progrès était tantôt favorisée, tantôt entravée par des pouvoirs occultes poursuivant dans l’ombre un dessein inavoué. Abreuvée d’informations, l’imagination veut croire que "La Vérité est ailleurs", comme l’affirmait le générique de la série X-Files.

Aussi les fictions se sont-elles largement nourries de la sombre poésie des sociétés secrètes, des sectes ou des lobbies capables de mener le monde en sous-main, de perpétuer clandestinement quelques puissants savoirs ancestraux ou de dissimuler à tous des connaissances jugées trop déstabilisantes. On songe aux Treize de Balzac, aux Invisibles chers à Dumas et George Sand, aux Illuminati de Dan Brown ou encore à la lutte des Assassins contre les Templiers dans les jeux de la licence Assassin’s Creed; mais ce personnel énigmatique et inquiétant se presse aussi bien dans les récits inspirés par les événements de Roswell comme dans les romanesques hypothèses sur l’identité de Jack The Ripper, l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, l’origine du VIH ou les attentats du 11 septembre 2001. À chaque fois, l’imagination fictionnelle vole au secours d’une vérité qui échappe. À la faveur de ce mouvement, l’ésotérisme, dont la vocation est d’être réservé à quelques initiés, devient un phénomène de masse et l’histoire se déplace dans la sphère de la pop culture, au point que des personnages de fiction peuvent s’y voir attribuer un rôle actif...

Doctorante à l’Université de Cambridge, Rebecca Sugden prépare une thèse sur les représentations du secret et du mensonge dans la littérature française du XIXe siècle, sous la direction du professeur Nicholas White. Ses travaux portent notamment sur la théorie du complot dans l’œuvre de Balzac, Sand, Sue et Zola, ainsi que sur les dimensions narratologiques de celles-ci.

Résumé de la communication

Du Paris "réceptacle de monstruosités" (Ferragus) et refuge des Dévorants aux vertigineuses corniches bretonnes des Chouans, le roman de Balzac s’intéresse systématiquement au rapport entre le paysage et les machinations factieuses de sociétés secrètes. Bien plus qu’une simple toile de fond à ces histoires de mystification et d’intrigues, la topographie balzacienne est dotée d’une "sombre et mystérieuse poésie" (Fer.) qui lui est propre. Cette communication en appellera au "paradigme cynégétique" de Carlo Ginzburg pour proposer une lecture du paysage romanesque du complot dans Une Ténébreuse affaire, récit qui s’articule autour d’une dialectique de la révélation et de la dissimulation où le parc de Gondreville s’avère à la fois ami et ennemi. Nous chercherons ainsi à démontrer que la valeur du modèle ginzburgien pour cette "histoire secrète de ce temps" va bien au-delà de sa conceptualisation en termes cynégétiques omniprésents dans le détail narratif du texte balzacien.

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH