Référents


Documents labellisés

Les paradoxes du traducteur

Vers le site de ce contributeur
Philippe Bouquet, traducteur français de littérature suédoise
Structure de recherche associée à la MRSH : ERLIS
Date : 02/10/2015
Lieu :
Durée : 36:21

Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque "Les grands traducteurs dans les archives de l'IMEC", organisé par l'équipe de recherche ERLIS, qui s'est tenu à l'Abbaye d'Ardenne du 30 septembre au 2 octobre 2015.

Pendant sa longue carrière, Philippe Bouquet (né en 1937) a su concilier travail universitaire et activité de traducteur. Ancien professeur au Département d’Études Nordiques de l’université de Caen, il s’est consacré à l’enseignement, à l’administration (comme directeur de l’UFR des LVE de 1978 à 1985) et à la recherche. Il est notamment l’auteur d’une thèse de doctorat d’État soutenue en 1977 sous le titre L'Individu et la société dans les œuvres des romanciers prolétariens suédois, 1910-1960 (Atelier de reproduction des thèses de Lille III, 2 vol., 1980), publiée dans une version grand public en 1986 sous le titre La Bêche et la plume – Tome I : L’aventure du roman prolétarien suédois (Plein Chant, Bassac). Cet ouvrage sur le courant prolétarien a été publié en suédois dans la traduction de Jan Stolpe (Spaden och pennan, Carlssons bokförlag, Stockholm, 1990).

Ce travail universitaire a tout naturellement amené Philippe Bouquet vers la traduction, car rares étaient les livres qu’il étudiait qui étaient alors publiés en France. La traduction des livres scandinaves en français prend en effet de l’ampleur dans les années 1980 et le nom de Philippe Bouquet est intimement attaché à ce phénomène. Toujours actif, il a à son compte plus de 150 livres publiés (et une dizaine d’autres qui n’ont pas trouvé d’éditeur), ainsi qu’une cinquantaine de nouvelles, textes et poèmes isolés. Parmi les auteurs qu’il a traduits on trouve des noms très connus tels que ceux de Stig Dagerman, P.-O. Enquist, Henning Mankell, Harry Martinson, Vilhelm Moberg, P. C. Jersild, Sjöwall-Wahlöö, Jan Guillou et Björn Larsson et d’autres qui le sont moins, comme Frans G. Bengtsson, Kjell Eriksson, Folke Fridell, Marianne Jeffmar, Ivar Lo-Johansson, Peter Mosskin, Åke Smedberg, Aino Trosell et Carl-Henning Wijkmark. Notons une vingtaine de titres d’auteurs finlandais d’expression suédoise comme Johan Bargum, Tove Jansson, Märta & Henrik Tikkanen et Kjell Westö, ainsi qu’une demi-douzaine de danois et deux norvégiens (ces deux derniers en collaboration)

Traducteur au sens large, il a joué un rôle d’introducteur en France de la littérature de langue suédoise, en faisant connaître ces auteurs auprès des éditeurs et des lecteurs. C’est un prolifique rédacteur de notes de lecture et recensions publiées dans divers journaux et revues, et maintenant sur Internet. À plusieurs reprises, il a été honoré par la Suède pour ce travail de promotion de sa littérature. En 1984, il a été fait docteur Honoris Causa de l’université de Linköping puis, l’année suivante, chevalier de l’ordre royal de l’Étoile polaire, destiné aux étrangers ayant contribué à la renommée de la Suède. Il a aussi obtenu le Prix de traduction de l'Académie suédoise en 1988 et, en 1995, le Prix personnel Ivar Lo-Johansson (dont il est le seul étranger à en avoir été honoré).

Le fonds Philippe Bouquet de l’IMEC est constitué de cinq boîtes, dont l’une contient les lettres qu’il a reçues de divers auteurs et éditeurs. Dans les autres se trouvent des épreuves et doubles de traductions, ainsi que des articles et critiques concernant des auteurs nordiques. Ce fonds très riche permet de constater comment il travaille en tant que traducteur et son rôle en tant qu’introducteur. En outre, il donne des informations précieuses sur l’activité de traducteur en général et sur la collaboration entre traducteurs, éditeurs et auteurs. Ce fonds a été étudié pour la première fois dans le cadre d’un colloque international intitulé « Les grands traducteurs dans les archives de l’IMEC », tenu à l’Institut Mémoires de l’Édition Contemporaine du 30 septembre au 2 octobre 2015, organisé par Viviana Agostini-Ouafi (ERLIS, Université de Caen Basse-Normandie), en collaboration avec Olga Anokhina (ITEM, CNRS/ENS).

Philippe Bouquet a souvent accepté de parler en public de son travail de traducteur, ce qui l’a amené à une véritable réflexion sur ce que c’est que traduire et sur ses deux langues de travail (voir par exemple l’entretien publié dans la revue Nordiques n° 25, printemps 2013). C’est pourquoi il a été invité à clôturer ce colloque par une communication sur son expérience de la traduction. C’est ce témoignage qui est publié ici sur la forge numérique de la MRSH, bel hommage à la langue suédoise et à cet exercice difficile et paradoxal mais en même temps merveilleux qu’est la traduction.

 

Annelie Jarl Ireman,
maître de conférences au Département d’études nordiques de l’université de Caen Normandie

 

Pour en savoir davantage

Téléchargez le texte de la conférence de Philippe Bouquet

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH