Référents


Documents labellisés

Des forteresses, des comptoirs et des vilas

Structure de recherche associée à la MRSH : Villes et sciences sociales
Date : 02/02/2016
Lieu : MRSH
Durée : 42:38

Cette communication a été prononcée dans le cadre du séminaire Villes et sciences sociales de la Maison de la Recheche en Sciences Humaines, séminaire intitulé pour l'année 2015-2016 Villes-monde et mondialisations urbaines.

Laurent Vidal est professeur d'histoire contemporaine à l'université de La Rochelle. Ses travaux portent sur l'histoire des villes et des sociétés urbaines au Brésil et dans le Nouveau Monde.

Résumé de la communication

Pour une histoire atlantique de l’expansion portugaise (XVe-XIXe siècle)

Cette intervention repose sur une hypothèse forte : l’Atlantique est la seule échelle pertinente pour illustrer la phase héllenistique de l’expansion portugaise. Si dans cet Atlantique, les établissements humains fondés par les Portugais sont variés, on peut néanmoins en détacher trois : les forteresses, les comptoirs et les vilas, chacun correspondant à un projet de la politique coloniale (protection, échange, installation).

La vila est un titre attribué, par la couronne, à un établissement humain, qui sera doté d’une charte de droits, de la possibilité d’organiser la population en milices, qui disposera d’une chambre municipale (qui peut directement s’adresser au roi), et pourra administrer la justice de 1er degré et prélever des impôts. Ces établissements humains sont installés tant sur les continents Africain et Américain que dans les îles, qui sont des points d’appui essentiel, des lieux d’expérimentation (agricole, sociale…). La définition opératoire du terme “urbanisation”, sur laquelle nous nous appuierons, ne concernera donc ni l’urbanisation démographique (urbanization), ni l’urbanisation des mœurs (cityfication), mais plutôt la mise en place d’un réseau d’établissements humains, de formes et fonctions diverses, dont beaucoup deviendront des villes, et qui jouent le rôle de « nœuds d’empire » dans l’expansion atlantique du Portugal (depuis le début du XVe siècle).

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH