Référents


Documents labellisés

L'image du mois

Néologisme: la fabrique d'un concept

Vers le site de ce contributeur
Agnès Steuckardt, professeure des universités
PRAXILING (UMR 5267)
Date : 21/06/2015
Lieu : CCIC Cerisy
Durée : 44:01

Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque intitulé "La fabrique des mots" qui  s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 20 au 27 juin 2015, sous la direction de Christine JACQUET-PFAU et Jean-François SABLAYROLLES.

Actes du colloque

Publication du CCICLa fabrique des mots français

Christine Jacquet-Pfau, Jean-François Sablayrolles (dir.)

Éditions Lambert-Lucas - 2016

ISBN : 978-2-35935-171-2

En savoir plus

Présentation du colloque

Les nouveaux mots n'entrent dans les dictionnaires que bien après qu'ils ne sont plus nouveaux. Quel est donc leur statut entre leur création et leur éventuelle dictionnarisation? Beaucoup d'entre eux n'entreront même jamais dans un dictionnaire. Quel que soit leur devenir, les linguistes doivent en rendre compte en s'interrogeant sur les circonstances de leur émergence, la diversité des types de locuteurs qui les produisent (simple particulier, écrivain, homme politique, journaliste...), les procédés, morphologiques (avec leurs évolutions au fil du temps), sémantiques, syntaxiques ou combinatoires mis en œuvre... Les linguistes doivent s'intéresser aussi à leur diffusion, rapide ou lente, restreinte à de petits groupes ou touchant de vastes pans de la population. Qu'il soit volontaire ou fruit d'un lapsus, qu'il soit une création ou un réemploi, le néologisme conduit les récepteurs à s'interroger sur les raisons de leur apparition. La dénomination de nouveautés scientifiques et techniques, régulièrement invoquée, ne recouvre en effet qu'une faible proportion des néologismes de la vie courante. Et sans néologie, une langue n'est plus une langue vivante.

Présentation de l'intervenant

Agnès Steuckardt, professeure des universités (Université Paul-Valéry Montpellier, laboratoire Praxiling UMR 5267), a édité le Dictionnaire national et anecdotique, de Pierre-Nicolas Chantreau (1790) (Limoges, Lambert-Lucas, 2008), co-édité Traque des mots étrangers, haine des peuples étrangers et Antichamberlain de Leo Spitzer (Limoges, Lambert-Lucas, 2013, 2014), ainsi que des ouvrages collectifs sur la norme linguistique, la glose, la lexicographie.

Résumé de la communication

Il n'y a pas en français, jusqu'au XVIIIe siècle, de terme spécifique pour nommer le néologisme. À l'Âge classique, le débat est vif autour de ce qu'on appelle les "mots nouveaux", mais les contours de cet objet semblent assez flous. Quand, s'inscrivant dans la continuité d'une résistance à l'instabilité de la langue commune, l'abbé Desfontaines écrit un Dictionnaire néologique (1726), il dénonce non seulement les formes lexicales inédites, mais aussi des constructions verbales (tomber amoureux), des qualifications (yeux contempteurs), des tours métaphoriques (faire sortir l'esprit de sa coquille). Par l'adjectif néologique — qu'il invente — il qualifie de nouvelles façons de parler, et non spécifiquement de nouvelles unités lexicales. La série néologique, néologie, néologisme voit évoluer, au cours du XVIIIe siècle, son marquage axiologique. On se propose d'examiner comment le mot néologisme, issu du discours épilinguistique, devient un terme linguistique et intègre, pendant la période où se construit cette discipline, les concepts de la lexicologie.

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Monnaie Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Rituels Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Victimes Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH