Référents


Documents labellisés

L'image du mois

Le music-hall au centre de la ville mécanisée. Ambiguïtés des machines entre érotisation et technophobie

Vers le site de ce contributeur
Stéphane Tralongo, Premier assistant (Université de Lausanne)
Date : 02/10/2014
Lieu : CCIC Cerisy la Salle
Durée : 31:38

Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque intitulé "Les spectacles populaires : formes, dispositifs, diffusion (1870-1945)" qui s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 1er au 5 octobre 2014, sous la direction de Pascale ALEXANDRE, Marc CERISUELO et Martin LALIBERTÉ.

Actes du colloque

Publication du CCICLes archives de la mise en scène

Spectacles populaires et culture médiatique (1870-1950)

Pascale Alexandre-Bergues, Martin Laliberté (dir.)

Presses Universitaires du Septentrion — 2016

ISBN : 978-2-7574-1369-2

En savoir plus

Présentation du colloque

Ce colloque interdisciplinaire se situe dans le prolongement des travaux engagés sur le fonds de l’ART (Association des Régisseurs de Théâtre) à partir du colloque inaugural tenu à Cerisy en 2013 sur "La mise en scène théâtrale et les formes audio-visuelles". Catalogué dans le cadre du PPS (Projet Pluriannuel Structurant) porté par l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, le LISAA (UPEM, EA 4120) en partenariat avec le CRI (Université de Montréal) et en collaboration avec la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, ce fonds peut être considéré comme un observatoire privilégié pour aborder la notion de spectacle populaire, parfois discréditée en raison de la hiérarchie sociale et culturelle qu’elle peut présupposer.

La période envisagée (1870-1945) fait au contraire apparaître la place centrale de ces spectacles qui jouent un rôle fondamental dans le métissage des arts et des genres: un peu avant Craig, Maeterlinck et Jarry voient dans la marionnette l’acteur idéal, Apollinaire et Cocteau puisent dans les arts du cirque et dans le théâtre de Boulevard, le cinéma de Méliès et celui de Hollywood empruntent au théâtre. Loin de conforter les frontières et les hiérarchies artistiques, esthétiques ou génériques, ces métissages les bousculent, au contraire, se faisant ainsi le moteur de la création et de l’innovation artistiques...

Présentation de l'intervenant

Stéphane Tralongo est Premier assistant à l’Université de Lausanne. Docteur ès Lettres et arts, il est l’auteur d’une thèse sur l’histoire des débuts du spectacle cinématographique envisagé dans ses rapports aux arts de la scène (Université Lyon 2/Université de Montréal). Membre affilié du GRAFICS, il a publié plusieurs travaux sur le cinéma des premiers temps, notamment une étude sur Georges Méliès dans l’ouvrage collectif Méliès, carrefour des attractions (Colloque de Cerisy/PUR, 2014). Ses recherches actuelles portent sur l’histoire du music-hall, l’émergence des techniques de montage et le développement du cinéma d’amateurs.

Résumé de la communication

L’essor de la revue de music-hall à la fin du XIXe siècle est allé de pair avec le déploiement enthousiaste de nouvelles technologies électriques au sein des salles de spectacle comme en leur dehors. Si l’électricité nous semble aujourd’hui consubstantielle aux grandes revues parisiennes de cette époque, elle n’a pourtant pas échappé au regard critique que les chansonniers adoptèrent - ne fût-ce que sur un mode burlesque - face aux processus de modernisation de la capitale. En faisant régulièrement la chronique des évolutions de l’environnement urbain, les auteurs de revues développèrent effectivement une approche dramaturgique à la fois didactique et satirique de la ville mécanisée, en phase avec les réactions et les attentes des spectateurs. Nous nous efforcerons donc de nuancer l’idée d’un engouement aveugle pour la lumière électrique et, plus généralement, pour d’autres technologies développées au même moment comme le cinématographe et ses avatars.

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Monnaie Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Rituels Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Victimes Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH