Référents


Documents labellisés

Tribulations tourmentées de Tintin en Orient: les contours d'une géographie

Vers le site de ce contributeur
Date : 24/09/2014
Lieu : CCIC Cerisy la Salle
Durée : 25:11

Cette conférence inaugurale a été donnée dans le cadre du colloque intitulé "Géographie et cultures : le "tourment culturel"" qui  s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 22 au 27 septembre 2014, sous la direction de Francine BARTHE-DELOIZY, et de Paul CLAVAL.

Actes du colloque

Publication du CCICGéographie et cultures à Cerisy

Francine Barthe-Deloisy (dir.)

Éditions L'Harmattan — "Revue Géographie et Cultures" — 2016

ISBN : 978-2-343-09186-0

En savoir plus

Présentation du colloque

Née à l'initiative de Paul Claval en 1992 à un moment où les approches culturelles en géographie connaissaient un renouvellement spectaculaire, la revue Géographie et cultures célèbre son anniversaire en organisant ce colloque. La géographie culturelle a participé à l'inscription de la discipline dans un champ de réflexion bouillonnant, celui des cultural studies, et à établir des liens nombreux et fructueux avec les études littéraires, artistiques, et les sciences humaines et sociales.

Le tournant culturel a contribué à renouveler l’ambition théorique de la géographie et à produire une floraison de recherches originales, sans pour autant subvertir l'identité de la discipline ni même brouiller les frontières disciplinaires. Il revêt nécessairement une dimension critique. Il met à nu les présupposés implicites de la géographie classique du début du XXe siècle ou de la Nouvelle géographie des années 1960, en interrogeant des éléments essentiels de la vie humaine, décisifs de la production des savoirs scientifiques: la diversité des individus, le rôle du corps, la construction du genre, la part des loisirs, du jeu ou de la fête dans la vie collective, la signification des marges et des contre-cultures.

Replacer la subjectivité en géographie et rappeler le caractère situé des connaissances produites met à mal la fiction de l'objectivité scientifique et invite au contraire à la réflexivité et à la prise en compte de l’éthique de la recherche. Du tournant au tourment il n’y a qu’un pas qui invite à déconstruire la géographie et à la reconstruire avec enthousiasme.

Présentation de l'intervenant

Anna Madoeuf est professeure de Géographie à l’Université François-Rabelais de Tours et fait partie de l’équipe "Monde Arabe et Méditerranée" du laboratoire CITERES (Cités Territoires Environnement Sociétés). Elle a codirigé Lire les villes. Panoramas du monde urbain contemporain, PUFR, 2012; Les pèlerinages au Maghreb et au Moyen-Orient. Espaces publics, espaces du public, IFPO, 2010 et Divertissements et loisirs dans les sociétés urbaines à l’époque moderne et contemporaine, PUFR, 2005, et a publié de nombreux articles dans le domaine des études urbaines.

Résumé de la communication

Si l’on en croit le Dictionnaire des idées reçues de Flaubert, selon lequel un orientaliste serait "un homme qui a beaucoup voyagé", Tintin assurément, a la qualité requise pour en être un. Parmi ses nombreux voyages, le jeune héros-reporter a arpenté l’Égypte, l’Arabie (émirat du Khemed) et le Maroc, faisant de ces contrées le triptyque combinatoire de l’Orient arabe d’Hergé, celui des Cigares du pharaon (1934), du Crabe aux pinces d’or (1941), de Tintin au pays de l’or noir (1950), et de Coke en stock (1958). À quelle géographie Hergé et Tintin nous convient-t-ils ? Fiction et parodie, l’Orient, malgré des attendus précis et des précisions attendues, n’est jamais absolument réel, ni tout à fait improbable, au point d’être, in situ, son propre pastiche. Là, tout est plausible, mais presque tout peut s’avérer factice. Explorant les coulisses locales de la fabrique exogène de l’Orient, Hergé construit une démonstration. Dès le premier opus de ses aventures orientales, Tintin tombe dans les panneaux et... sur un panneau d’avertissement: "Attention mirage dangereux". Hergé prévient sa créature et avertit le lecteur: en nulle autre contrée du monde, les illusions ne sont si pernicieuses qu’en Orient. En leur contrée supposée de prédilection, il est question de mirages, mais aussi de mises en abymes, de fictions, de clichés, de fantasmes, de dissimulations, de leurres, de trompes l’œil et de faux-semblants: ce sont bien les illusions de toutes sortes qui fabriquent l’espace et trament le récit. Créature imaginaire, voyageur ethnocentrique, Tintin évolue en symbiose dans cet univers oriental d’images et de représentations, si argumenté, documenté et référé soit-il. Ses péripéties peuvent à l’évidence se décrypter comme une exégèse parodique du rapport au monde des Européens, mais, surtout, révèlent les dispositifs d’une géographie et en modèlent les contours.

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH