Référents


Documents labellisés

Pierre Rosanvallon: histoire, politique, philosophie

Vers le site de ce contributeur
Florent Guénard, maître de conférences en philosophie
Centre Atlantique de Philosophie (CAPHI)
Date : 14/09/2014
Lieu : CCIC Cerisy la Salle
Durée : 44:06

Cette conférence inaugurale a été donnée dans le cadre du colloque intitulé La démocratie en travail : Pierre Rosanvallon qui s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 13 au 20 septembre 2014, sous la direction de Sarah AL-MATARY et Florent GUÉNARD.

Actes du colloque

Publication du CCICLa Démocratie à L'œuvre. Autour de Pierre Rosanvallon

Sarah Al-Matary, Florent Guénard (dir.)

Éditions du Seuil - 2015

ISBN : 978-2-02-127973-3

En savoir plus

Présentation du coloque

De L’Âge de l’autogestion (1976) à La Société des égaux (2011), l’œuvre de Pierre Rosanvallon est travaillée par le souci de comprendre notre société démocratique toujours en quête d’elle-même. Dans sa variété, elle s’attache aux notions qui définissent cette dernière (l’État, la société civile, le marché, la représentation politique, la légitimité etc.), au fil d’une analyse conceptuelle que Pierre Rosanvallon invente et poursuit d’ouvrage en ouvrage. C’est cette analyse qui permet une juste appréciation des transformations du monde contemporain; c'est elle également qui inspire l’histoire des républiques (française mais aussi américaine), indispensable s'il on veut comprendre comment les sociétés donnent forme à l’idéal démocratique.

S’interroger sur l’œuvre de Pierre Rosanvallon, c’est tout à la fois mesurer l’effectivité d’une pensée qui, en France comme à l’étranger, imprime sa marque; reprendre, à partir d’elle, les questions qu’elle pose, et se demander comment la démocratie peut tenir ses promesses d’égalité et de solidarité. Ce sont à ces questions que le présent colloque est consacré. Réunissant historiens, sociologues, politistes, philosophes, autour de Pierre Rosanvallon, il se veut à la fois réflexion sur la singularité d’un travail dont les effets sont sensibles dans le monde intellectuel, et discussion des thèses autour desquelles ce dernier se structure.

Présentation de l'intervenant

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, agrégé de philosophie, Florent Guénard est maître de conférences à l’Université de Nantes. Spécialiste de philosophie politique, il a publié Rousseau et le travail de la convenance (2004) et, en collaboration, Le ressentiment, passion sociale (PUR). Ses travaux portent sur les conceptions philosophiques de la démocratisation et sur la compréhension des passions démocratiques. Il est directeur de la rédaction de la Vie des Idées.

Résumé de la communication

L’œuvre de Pierre Rosanvallon est tout entière traversée par une exigence qui la constitue: comprendre la cité contemporaine, produire le savoir qui permette l’intelligence de nos sociétés. Rappeler ce fil conducteur, en introduction de ce colloque, c’est évoquer ce qui est requis pour une telle tâche: faire l’histoire conceptuelle du politique. C’est également prendre la mesure de la difficulté du projet: P. Rosanvallon veut produire un récit théorique qui, sans se laisser enfermer dans la pure histoire des idées, permette de ressaisir la singularité des temps et l’originalité des expériences politiques auxquelles cette singularité donne lieu; il veut aussi nommer ces expériences afin d’inventer les concepts qui peuvent permettre leur compréhension; et formuler ensuite les propositions qui peuvent remédier aux crises que nous traversons. Il entend bien nouer ensemble histoire, philosophie et politique, montrant du même coup ce que celles-ci peuvent avoir d’insuffisant lorsqu’elles sont trop nettement séparées les unes des autres. L’originalité de son travail est incontestablement dans l’élaboration de cette perspective, à partir de laquelle ce qui constitue "le politique" (les relations entre l’État et la société mais aussi les relations entre les individus au sein d’un même espace social) peut être justement perçu.

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH