Référents


Documents labellisés

L'image du mois

Démocratie et décisions (quarante ans de choix social à Caen)

Structure de recherche associée à la MRSH : CREM
Enregistré le : 08/06/2010 - Durée : 56mn27s - Réalisation : CEMU - MRSH

Chaque individu a ses propres préférences individuelles ; quel serait le choix ou la « préférence de la société » si cette préférence devait respecter celles des individus? Le théorème d'Arrow montre que, sous des conditions apparemment raisonnables, la seule façon de répondre à cette question est la dictature. Cette solution n'étant évidemment pas satisfaisante, la théorie du choix social vise à comprendre ce problème et à tenter de le dépasser. Elle étudie les choix d'options par une société, comprise comme un groupe d'individus. Il s'agit par exemple de décrire les propriétés des fonctions d'agrégation ou de choix social. Les domaines d'application concrets de ces travaux vont de l'analyse des procédures électorales à l'évaluation des situations sociales et des politiques publiques.

Maurice Salles est né à Briouze (Orne) en 1943. Docteur d'État en Sciences économiques en 1974, grâce à sa thèse intitulée Processus théoriques de décisions collectives, il enseigne à l'université de Caen - d'abord comme assistant puis comme chargé de cours - jusqu'en 1979, année où il obtient l'agrégation. Nommé professeur d'économie, il part alors à Nantes durant trois ans, avant de revenir en Basse-Normandie où il effectuera la totalité de sa carrière universitaire. Ses travaux portent essentiellement sur la théorie du choix social et la théorie du vote. Il est à l'origine de la création de la revue internationale Social Choice and Welfare (dont il assure la coordination depuis sa parution en 1984) et de la Society for Social Choice and Welfare, fondée en 1992.

Boniface Mbih est né en 1953 au Cameroun. Sa thèse (la première qu'ait dirigée Maurice Salles) intitulée Essai sur la manipulation des procédures de choix collectif a été soutenue en 1987. Il part alors enseigner à Yaoundé jusqu'en 1990, année où il revient en France. D'abord maître de conférences à Cherbourg puis à Caen, il obtient un poste de professeur en 1996 à l'UFR de Sciences économiques et de gestion, où il exerce actuellement les fonctions de directeur d'UFR. Les thèmes sur lesquels portent ses travaux de recherche concernent les comportements stratégiques, les jeux coopératifs et les calculs de fréquence des paradoxes du choix social.

Fabrice Valognes est né en 1969 à Caen. Après des études universitaires caennaises, il soutient une thèse (Essais en théorie des Choix Collectifs) en 1998, sous la direction conjointe de Dominique Lepelley et de Maurice Salles. L'année suivante, grâce à ce travail, il est lauréat du prix de mathématique Carl B. Allendoerfer de la Mathematical Association of America. De 1999 à 2002, il enseigne à l'université de Namur avant de revenir à Caen nommé maître de conférences à l'UFR de Sciences Économiques et de Gestion. Il seconde actuellement Boniface Mbih, en tant que directeur-adjoint de l'UFR de Sciences économiques et de gestion. Il travaille actuellement sur la mise en œuvre d'une règle de choix multicritères en utilisant le vote par approbation comme point de départ.

Antoinette Baujard est née en 1975 à Dijon. Après une année post-bac (1993) passée à New York, puis des études à l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, elle est reçue à l'agrégation d'économie et de gestion.  Elle arrive alors en Normandie démarrer une thèse sous la direction de Maurice Salles, thèse  intitulée Bien-être individuel et justice sociale. Fondement, caractérisation formelle et analyse normative, qu'elle soutient en 2003. Après un bref séjour rennais, elle exerce aujourd'hui à Caen en tant que maître de conférences à l'UFR de Sciences économiques et de gestion. Elle travaille sur la définition du welfarisme, ainsi que sur la compatibilité entre l'utilité et la liberté dans des contextes économiques. Elle a par ailleurs mené l'expérimentation sur le terrain des nouveaux modes de scrutin pendant les élections présidentielles françaises en 2007.

Antoinette, Boniface, Fabrice et Maurice sont tous quatre membres du Centre de Recherche en Économie et en Management (CREM - CNRS UMR 6211).

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Ethique Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH