Référents


Documents labellisés

Genre et rapports sociaux de sexe

Structure de recherche associée à la MRSH : CERReV
Enregistré le : 04/05/2009 - Durée : 1h23mn - Réalisation : CEMU
Lieu : Université de Caen

Cette conférence a pour titre : « Genre et rapports sociaux de sexe ». Elle a été filmée le 4 mai 2010 dans le cadre du séminaire annuel  « Risques et vulnérabilités sociales », au programme du Master recherche de Sociologie de l'Université de Caen. Initié dans les années 1990, ce séminaire est actuellement dirigé par Salvador Juan, professeur de sociologie à l'Université de Caen.

Roland Pfefferkorn est professeur de sociologie à  l'Université March Bloch de Strasbourg, membre du laboratoire CNRS Cultures et Sociétés en Europe. Il étudie principalement les inégalités sociales dans la France contemporaine - plus particulièrement leur dimension cumulative - ainsi que les inégalités entre hommes et femmes dans le cadre d'une approche articulant les différents rapports sociaux : rapports de classe, de sexe, de génération, de « race », etc.

La sociologie naissante s'est fort peu intéressée à la femme et à la domination masculine. Si Engels a pensé la dichotomie production/reproduction avec l'inégalité qu'elle engendre, le parallèle entre rapports de classe et rapports de sexe tout comme les conditions d'une égalité homme/femme - et ce dès 1884 -, ces sujets furent peu étudiés par ailleurs. L'école française de sociologie s'est presque totalement détournée de ce sujet. Il faut noter que longtemps le naturalisme, supposant que la femme était l'entité complémentaire de l'homme et devait uniquement s'occuper du foyer, constituait le modèle dominant. En 1949, Simone de Beauvoir signa la renaissance du féminisme. En 1998, Bourdieu fit de la domination masculine un objet d'étude reconnu. Entre-temps se développa la sociologie féministe avec notamment Colette Guillaumin, Nicole-Claude Mathieu, Christine Delphy et Danièle Kergoat. Dans ce mouvement d'émancipation cohabitent deux courants très divers : le différentialisme et le matérialisme. Le premier fait l'éloge de la spécificité féminine, alors que le second pense l'antagonisme, l'oppression, l'inégalité. Après 1968, l'analyse marxiste fut reprise par la sociologie, pour penser l'oppression de la femme au travers de ses concepts, en liant le patriarcat à la production domestique et au capitalisme. Par la suite, le « genre » ou gender est devenu le concept fédérateur de cette sociologie. Le terme prit des sens variables avant d'être utilisé abusivement et de perdre tout sens. En définissant « Genre » par « rapports sociaux de sexe », il est possible de montrer que des rapports sociaux divers sont liés entre eux, de mettre l'accent sur l'antagonisme homme/femme, et de poser le travail comme levier de domination et d'émancipation. L'intérêt de cette définition est qu'elle permet de penser les rapports de domination et les marges d'action, donc de changement.

Marine Ange

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH