Référents


Documents labellisés

Du kilt au cornichon, Londres aux multiples visages

Auteur : Grégory M. Houdusse
Date : août 2008

Bombardée en 1940 par les Allemands lors du Blitzkrieg, Londres a étonnamment préservé son architecture et son art de vivre à « l'anglaise » tout en s'inscrivant dans la modernité. Du palais de Westminster à la Tour de Londres, la ville possède pas moins de quatre sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO (le Royaume-Uni en compte vingt-huit en totalité). Alors que vingt ans auparavant la ville de Londres était associée au palais de Buckingham ou à son célèbre pont, les touristes ont de nouveaux repères, qu'il s'agisse du « gherkin » (« cornichon » en français) ou du City Hall. Le premier s'appelle en réalité le 30 St Mary Axe, du nom de la rue où il se situe, et a été construit sur l'ancien site du Baltic Exchange où des membres de l'IRA commirent un attentat terroriste le 10 avril 1992. Jeune gratte-ciel dans la ville de Sa Majesté, il est le second plus haut bâtiment de la City, le centre financier de la capitale, et le sixième plus haut immeuble de la ville. Ouvert en mai 2004, il est accessible au public ainsi que son Arcadian Garden. Le City Hall, qui accueille les locaux du Greater London authority, s'inscrit quant à lui dans une histoire en construction puisque le monument a été bâti en respectant des normes de développement durable. Mélange de gratte-ciel et d'édifices datant du Moyen-Âge, la ville est un musée en plein air. La capitale anglaise surprendra toujours et au détour d'une rue, le badaud pourra s'émerveiller de la scène qui s'offre à ses yeux.

Ce qui reste néanmoins le plus attrayant sur les rives de la Tamise, ce sont les spectacles de rue, tradition fort ancienne puisqu'on en trouvait déjà à la Renaissance (une différence néanmoins majeure : les contemporains de Christopher Marlowe et de William Shakespeare aimaient à voir des ours se faire dévorer par des chiens - les mœurs ont bien évidemment changées puisque le pays a banni l'élevage de poules en cage et la vente de veau pour cause de mauvais traitements sur animaux). C'est que la culture est mise en avant chez nos amis grands-bretons. De fait, le Globe, le théâtre qui accueillit autrefois la troupe de Shakespeare, fut reconstruit à l'identique sur des plans datant de l'époque élisabéthaine. Spectacles donc mais aussi tradition... moderne comme le montre la photographie de notre artiste en kilt prise en 2008 avec au fond l'une des attractions de la ville, le London Eye. Londres, c'est aussi la culture des pubs et des salons de thé... De la Hobgoblin à la Old Speckled Hen (pour les bières), les anglais boivent volontiers du thé en dégustant des scones (sorte de brioche) tartinés de confiture et de clotted cream.

Londres est une ville en mouvement où poussent de nouveaux chantiers et où fleurissent des grues çà et là.... Capitale de la culture, avec Berlin, de nombreux jeunes Européens y passent afin de poursuivre leur cursus universitaire ou pour y trouver un travail. Etudier là-bas ne coûte pas plus cher pour un Français que pour un Anglais (même si le prix reste plus élevé qu'en France) et c'est un bon moyen pour s'ouvrir à la culture anglo-saxonne. De plus, tous les musées nationaux sont gratuits et ouverts au public toute la journée, sept jours sur sept (il en va de même pour le reste de la Grande-Bretagne).

Un modèle d'ouverture culturelle que la France ferait bien de suivre....

 

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH