Référents


Documents labellisés

Les dollars de Mouammar

Auteur : Ronald Minot
Date : septembre 2010

En septembre 2010 se sont déroulées à Bamako les cérémonies du Cinquantenaire, marquant l'anniversaire de l'indépendance du pays, intervenue le 22 septembre 1960. En marge de ces festivités, le chef de l'État malien, Amadou Toumani Touré, accompagné du guide de la Révolution libyenne - invité d'honneur de la célébration du Cinquantenaire - a inauguré la nouvelle Cité administrative au bord du fleuve Niger. Ce complexe immobilier d'une superficie de 10 hectares, réalisé par une entreprise publique libyenne, financée par des capitaux libyens à hauteur de 53 milliards de FCFA (80 millions d'euros), est dédié aux services de la Primature, aux ministères et aux grandes administrations centrales du Mali. « En baptisant la cité administrative du nom de Mouammar Kadhafi, notre pays rend hommage à ce grand ami qui nourrit une affection particulière pour le peuple malien », a déclaré le chef de l'État lors de la cérémonie d'inauguration.

Depuis plusieurs décennies, grâce à ses pétrodollars, Mouammar Kadhafi investit massivement dans les pays africains, particulièrement dans les plus pauvres d'entre eux, s'attribuant ainsi un rôle d'autant plus éminent[1] que les traditionnels protecteurs occidentaux se montrent de moins en moins généreux.

Aujourd'hui le Mali est devenu le premier bénéficiaire des investissements libyens en Afrique, dans la plupart des secteurs socio-économiques. Il suffit d'accorder un regard à certains acronymes et combinaisons graphiques qui s'affichent dans la capitale malienne : LAICO[2], MALIBYA[3], Libya Hôtel, LAICO L'Amitié Hôtel[4]... Outre les hôtels, les bâtiments administratifs, Mouammar Kadhafi finance également la construction de bâtiments religieux comme la nouvelle mosquée de Ségou (photo ci-contre, par Kevin Mary - ESO-Caen) inaugurée en juillet 2009 ou  la mosquée libyenne de Bamako, élevée - comme il se doit - juste en face de l'ambassade américaine...

La Libye est devenue, depuis plusieurs années déjà, une destination en vogue pour les migrants maliens. Mais le « guide de la Révolution » a la réputation de ne pas s'embarrasser de protocole pour expulser régulièrement des Maliens de Libye par avions charters. Aussi, l'attitude de l'opinion publique malienne vis-à-vis de ce pays paraît ambiguë. D'un côté, Mouammar Kadhafi investit massivement au Mali. De l'autre, il fait preuve de peu d'empathie pour ses « frères » maliens. 

Au Mali peut-être plus qu'ailleurs, c'est avec une certaine angoisse que l'on suit la crise libyenne. Que se passera-t-il si la révolution change de parrain ? Le pays aura-t-il les moyens de se passer de la générosité du Guide et de ses pétrodollars ?

Ronald Minot (UMS 843), Kevin Mary (ESO-Caen)

Sources :

http://www.malikounda.com/Actualites/index.html
http://www.bamanet.net/index.php/actualite.html
http://www.lesafriques.com/?Itemid=1
http://www.africatime.com/Mali/index.asp
http://maliactu.net/
http://www.maliweb.net/
http://infomali.net/LeMali/


[1] En 1990, Mouammar Kadhafi a créé la Libya Arab Africa Investment Company (LAAICO), avec comme objectif le développement des économies africaines. A travers la LAAICO, le volume des investissements libyens en Afrique est passé de 25 millions de dollars en 1991 à 1,5 milliards de dollars en 2008. De même en 1998, sous l'égide du Colonel - Guide, à l'issue du sommet de Tripoli qui réunissait les chefs d'État de la Libye, du Mali, du Niger, du Soudan et du Tchad, est née la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD). Le premier effet de cette organisation est d'avoir brisé l'isolement international dans lequel le colonel se trouvait. En 2011, la CEN-SAD regroupe 28 États africains.

[2] La Libyan African Investment Company intervient dans les domaines bancaires, de l'assurance, industriel, agricole et touristique.

[3] La société mixte MALIBYA, dotée d'un capital de 56 milliards de FCFA (85 millions d'euros) est en train d'aménager 100.000 ha de terres sur le site de l'Office du Niger.

[4] L'Hôtel cinq étoiles de l'Amitié, l'un des palaces les plus imposants du pays avec ses 16 étages, a été racheté par la société LAICO. Début mars 2011, des rumeurs, relayées par les agences de presse, ont fait état de présumés recrutements de mercenaires maliens organisés par la Libye dans l'enceinte de cet hôtel. Ces informations demeures cependant invérifiables.

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Cognition Collectivité Commerce Communication Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Dessin Discrimination Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecrivains Edition Education Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Ethique Evaluation Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Genre Historiographie Héritage Identité Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Modélisation Morale Mort Motricité Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normes Numérique Orient Orientation Paix Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Philosophie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Suicide Surréalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Valeurs Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vérité Évolution
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH