Inégalités spatiales d'éducation post-primaire et secondaire à Ouagadougou

Lieu : Maison de la Recherche en Sciences humaines de Caen Normandie - Amphithéâtre
Début : 01/10/2018 - 14:00
Fin : 01/10/2018 - 17:00
Responsable(s) scientifique(s) : Patrice CARO

Monsieur Issiaka OUEDRAOGO soutiendra sa thèse de doctorat de l'Université de Caen Normandie, "Spécialité : Géographie physique, humaine, économique et régionale" sur le sujet suivant : Inégalités spatiales d'éducation post-primaire et secondaire à Ouagadougou : enjeux de gouvernance et d'aménagement du territoire.

A l’indépendance de la Haute-Volta en 1960, la ville de Ouagadougou comptait au total 10 établissements secondaires dont 3 publics, 5 privés catholiques, 1 privé protestant et 1 privé laïc. Cette offre a considérablement augmenté depuis lors, de sorte qu’en 2013-2014, la ville compte plus de 390 établissements. Elle se caractérise surtout par une plus grande diversité des acteurs et une forte primauté des établissements privés laïcs. Par ailleurs, il apparaît qu’en dépit de cette croissance fulgurante de l’offre scolaire; en lien avec la croissance démographique, l’accès à l’éducation reste problématique pour une part importante de la population. Plusieurs facteurs expliquent cette situation et pourraient être examinés sur différents registres dont les politiques publiques et les stratégies mises en œuvre par les acteurs et les populations. Pour comprendre cette situation et voir comment elle se traduit sur le territoire de la ville, la présente thèse a opté d’interroger les pratiques des acteurs, ou plus globalement la gouvernance.

Le processus d’urbanisation de la ville apparaît comme une porte d’entrée pertinente pour poser la question. En effet, l’urbanisation à Ouagadougou se caractérise aussi bien par une forte croissance démographique que par une importante extension spatiale. Dans un contexte de faible niveau d’investissement public dans le domaine de l’enseignement post-primaire et secondaire, cette situation a pour conséquence, une incapacité de l’offre scolaire publique à satisfaire la forte demande qui en résulte. Face à une demande scolaire de plus en plus importante, apparue avec le processus d’urbanisation en cours, mais aussi du fait des investissements pour le développement de l’enseignement primaire depuis les années 1990, on observe un développement du secteur privé (laïc, franco-arabe, catholique, protestant, associatif, etc.). Il regroupait pendant l’année scolaire 2014-2015, environ 91,6% des établissements de la capitale. Ce développement du privé engendre une diversité des acteurs avec une pluralité des modalités de prestation du service éducatif. Leurs interventions permettent d’améliorer une offre scolaire publique défaillante à travers un accroissement du nombre d’écoles. Cependant, elles comportent de nombreuses insuffisances en termes de respect des normes officielles liées à la carte scolaire et à la qualité de l’éducation.

Dans ce contexte, les élèves et leurs familles développent plusieurs stratégies aussi bien dans le choix des écoles que dans la fréquentation scolaire. Ces mécanismes d’offre et de demande scolaire se traduisent sur le territoire de la ville et permettent ainsi de faire une géographie sociale urbaine au prisme de l’éducation.  L’objectif de cette thèse est de décrire les inégalités spatiales d’éducation post-primaire et secondaire à Ouagadougou, de mesurer leurs intensités puis de les expliquer à travers les questions de gouvernance et d’aménagement du territoire. Les analyses portent sur les effets de la répartition spatiale de l’offre scolaire sur les pratiques de choix des écoles par les élèves et leurs familles. Pour y parvenir, nous avons procédé par une analyse mixte, recourant aux démarches qualitative et quantitative. Après avoir géo-référencé et cartographié l’ensemble des établissements de la ville, des entretiens qualitatifs, réalisés auprès d’acteurs de l’éducation, ont permis de comprendre les modalités d’intervention des différents acteurs. On a ainsi mieux cerné la transcription spatiale des mécanismes de gouvernance et d’aménagement du territoire dans le domaine de l’éducation post-primaire et secondaire à Ouagadougou.

Mots-clés : Burkina Faso- Ouagadougou- Éducation– Gouvernance– Aménagement du territoire- Inégalités spatiales- Choix d’école

Fichier(s) à télécharger  Affiche annonce soutenance de thèse.pdf

Contact

Patrice CARO - 0231566201