Comprendre l'enrôlement salarial dans une perspective d'émancipation laborale

Lieu : MRSH, salle des thèses
Début : 15/05/2014 - 16:00
Fin : 15/05/2014 - 19:00
Responsable(s) scientifique(s) : Pauline Launay & Mathieu Uhel

Ce séminaire s'inscrit dans le cycle "Pratiques et pensées de l'émancipation", organisé par de jeunes chercheurs du CERReV et d'ESO-Caen, qui vise à interroger des pratiques ainsi que des pensées mues par le désir d'ouvrir de nouveaux possibles face à des formes de domination, d'exploitation ou d'aliénation.

______________________________________________________________________

Le titre de la séance du jeudi 15 mai 2014 est "Comprendre l'enrôlement salarial dans une perspective d'émancipation laborale".

Intervenant(e)s : Lionel Jacquot, professeur de sociologie à l'Université de Lorraine.
Discutant : Simon Le Roulley.
---------------------------------------
Retourner au noyau dur de la servitude capitaliste » en mettant au jour les nouveaux mécanismes d’enrôlement du travail peut être considéré comme une entreprise qui ferme le champ des possibles. Une sociologie critique s’évertuant à penser la domination au point de perdre de vue les projets d’émancipation. Aussi désespérerait-elle le salariat de la possibilité d’une politique du travail. Si le dépassement du capitalisme est possible, ce n’est certainement pas en renonçant au « chantier (conceptuel) de la domination capitaliste ». Une grammaire normative de l’émancipation qui ne s’appuierait pas au préalable sur une grammaire descriptive de la domination risque de prendre le déjà-là du salariat pour ce qu’il n’est pas encore, de confondre sa potentialité révolutionnaire et « la vraie réalité sociale » qu’il recouvre. La thèse dialectique de l’unité des contraires permet de penser ensemble les questions de domination et d’appropriation, pas seulement en donnant à voir les formes plurielles par lesquelles l’une et l’autre se traduisent et s’opposent mais aussi en confrontant l’hégémonie managériale aux possibilités ouvertes d’une politique du travail.