Voix et silence dans les arts

Lieu : Université de Lorraine, site de Nancy
Début : 15/06/2017 - 09:00
Fin : 16/06/2017 - 18:00

_____________________

Colloque international
Groupe de recherche IDEA (Interdisciplinarité Dans les Études Anglophones EA 2338) et
Groupe de recherche ERIBIA (Équipe de recherche interdisciplinaire sur la Grande-Bretagne, l’Irlande et l’Amérique du nord EA 2610, Caen)
en partenariat avec le

L’objet de ce colloque est d’analyser diverses pratiques artistiques – en musique, dans la poésie performative, les arts plastiques et les arts vivants – qui se construisent dans l’espace où l’art fusionne la voix et le silence, le dire et le taire, l’expression et l’omission volontaire de la parole. Voix et silence se déclinent en fonction du médium, du dispositif, des lieux de production et de réception. Dans son acception physiologique, la voix est une émission sonore produite par la vibration des cordes vocales au moment de l’expiration. Elle est donc à la fois mode de transmission du souffle, support de la parole et médium des émotions, et elle est indissociable du sujet et de la subjectivité. La voix, dit Henri Meschonnic, est « l’intime extérieur », et son grain est propre à chacun. Parallèlement, le silence, notion tout aussi complexe, ne se limite pas à l’absence de paroles ou de sons. Par sa nature même, le tableau est silencieux et on ne peut en parler que de manière métaphorique. En musique, John Cage l’a bien souligné, le silence absolu n’existe pas car nous sommes immergés dans un bruissement constant. Au théâtre, voix et silence sont indissociables car la matière théâtrale est faite d’un entremêlement de voix, de paroles, de gestes, de regards, de silences, de souffle… Dans les poèmes improvisés de David Antin, la voix hybride et le langage du corps sont à l’origine du processus créatif, comme le sont le souffle et les pauses silencieuses dans la poésie de Gary Snyder. Quant au cinéma, sa puissance et la fascination qu’il opère, sont en grande partie liées aux procédés formels et aux diverses configurations que prennent la voix et le silence dans le jeu avec l’image.

Ce colloque vise à dépasser les études, nombreuses, de la voix, d’une part, et du silence, d’autre part, pour se concentrer sur l’entrelacs des deux notions, les glissements, les résonances et les contacts de l’une à l’autre. 

Fichier(s) à téléchargerAPPEL A COMMUNICATION / CALL FOR PAPERS - Voir l'affiche - Voir le programme

Contact