Guerre et société dans l'empire ibérique

Lieu : MRSH - Salles des Actes (sh 027)
Début : 03/04/2015 - 14:00
Fin : 03/04/2015 - 17:00
Responsable(s) scientifique(s) : Juan Carlos d’Amico, Manuela-Águeda Garcia-Garrido, Alain Hugon, Alexandra Merle, Alejandra Testino-Zafiropoulos

__________________________

Gregory Hanlon (Dalhousie University) :
Stratégies de sortie: les alliés italiens de la France et de l’Espagne en Italie du Nord  (1635-1638)

A travers l’étude du positionnement des « petits états italiens », c'est-à-dire les duchés de Parme, Mantoue, Modène, de la république de Gênes, et dans une moindre mesure de Savoie et de Toscane, la conférence vise à analyser les rapports de force en Italie du Nord durant la première partie de la guerre de Trente Ans (1618-1648). Or, cette guerre n’a pas concerné que le monde germanique et flamand, mais elle a aussi touché la péninsule italienne. L’agressivité de la monarchie francaise gouvernée par Richelieu serait un des éléments de compréhension de l’acceptation de la Pax Hispanica, c'est-à-dire de l’acception de l’hégémonie espagnole de la part des « petits états italiens ». Seule la monarchie des Habsbourg permettait de maintenir l’équilibre entre les divers potentats, équilibre qui avait tant fait défaut au cours des guerres intestines du xve siècle.