Axe 4 – Interactions, interfaces homme-machine, accès aux données

L’axe 4 « Interactions, interfaces homme-machine, accès aux données » est un axe transverse au projet NUMNIE dans sa globalité. Les principaux axes de recherches sont inhérents à des problématiques développées dans les 3 autres axes. Ils concernent d’une part les nouveaux modèles d’interaction, et d’autre part l’accès à l’information.

Les nouveaux modèles d’interaction peuvent permettre d’améliorer la saisie et l’organisation des données, mais aussi d’enrichir ces données en imaginant de nouvelles interfaces pour l’utilisateur. Les tâches telles que la gestion et l’organisation de documents dans des corpus, la gestion de thesaurus, la saisie et la gestion d’annotations sur des documents, la saisie et l’organisation d’informations multilingues ou bien encore la gestion de métadonnées sont les plus à même de bénéficier d’avancées dans ce domaine.

L’accès à l’information via l’utilisation de techniques d’apprentissage peut permettre au système de gestion d’adapter son comportement à l’utilisateur afin de permettre des accès aux informations plus rapides et plus personnalisés. L’accessibilité de l’information et le « Design for all » est un thème de recherche qui tente de faire émerger de nouvelles méthodes afin de rendre l’information plus accessible aux personnes en situation de handicap, mais qui doit aussi bénéficier à tous en faisant émerger de nouveaux moyens d’accès à l’information.

Un exemple : le projet Tag Thunder

Le projet Tag Thunder a pour objectif de proposer de nouvelles stratégies de lecture rapide sur le web pour non-voyants. En effet, les stratégies actuelles basées sur les « screen readers » (logiciels lecteurs d’écran) imposent de parcourir la quasi-totalité d’une page web afin d’avoir une idée du contenu de celle-ci. Notre approche vise à offrir aux non-voyants un dispositif qui permet un « premier coup d’œil » sur la page tel que les voyants peuvent le faire lors de l’affichage initial. Nous transposons à l’oral le principe du « nuage de mots » qui montre des mots-clés avec des effets de mise en forme pour faire ressortir les termes les plus importants.

Insertion du projet dans le dispositif de recherche en 2016 Le lien à l’enseignement est développé en permanence par l’organisation de maquettes de travaux de différents niveaux (du niveau Master aux travaux de stage et quelques sujets de thèse).

Au cours des deux ans, des projets de doctorants et de postdoctorants seront adjoints pour déployer toute l’efficacité du programme.