PLAO 2

Le projet PLAO 2, Poste de Lecture Assistée par Ordinateur, est un dispositif expérimental qui consiste à proposer une chaîne matérielle et logicielle de traitement et de diffusion de données numériques à différents publics : chercheurs, enseignants, professionnels, étudiants, lecteurs.


Direction scientifique

Pascal Buléon
MRSH – Université Caen Normandie

Partenaires

  • CERTIC – Université Caen Normandie
  • SCD – Université Caen Normandie
  • Pressse universitaires de Caen
  • IMEC
  • Bayeux Museum

Le Poste de lecture assistée par ordinateurs (PLAO) est, à l’origine, un projet de la BNF initié à la fin des années 1990. Visant à valoriser un important fonds de textes numérisés, le PLAO de l’époque avait été installé à la BNF pour les lecteurs-chercheurs :
Si elle ouvre des possibilités neuves et immenses, la représentation électronique des textes modifie totalement leur utilisation : à la matérialité du livre, elle substitue l’immatérialité du texte sans lieu propre ; aux relations de contiguïté établie dans l’objet imprimé, elle oppose la libre composition de fragments indéfiniment manipulables ; à la saisie immédiate de la totalité de l’œuvre, rendue visible par l’objet qui la contient, elle fait succéder la navigation au long cours dans des archipels textuels. Ces mutations commandent, inévitablement, impérativement, de nouvelles manières de lire, de nouveaux rapports à l’écrit, de nouvelles techniques intellectuelles[1].

Avec l’évolution des technologies, en particulier la mise en réseau des connaissances et le travail collaboratif, l’objectif du projet PLAO 2, accueilli dans NUMNIE, consiste à relancer cette expérimentation. Il s’agit d’élargir sa fonction à l’exploitation scientifique, à la valorisation et à l’enseignement de textes en SHS, en laboratoire mais également sur des sites de nature variées (IMEC, Musée de Bayeux, SCD de l’université de Caen).

Le PLAO 2 répond à une demande croissante de la part des chercheurs en SHS de bénéficier de dispositifs numériques pour l'analyse et la diffusion de leurs données, dans leurs activités de recherche mais aussi d’enseignement. Durant les temps d’analyse et d’exploration des données propres à l’exercice de recherche, le chercheur a besoin d’accéder à ses sources dans les meilleures conditions ainsi que de construire son discours sur cette source. Qu’on songe par exemple à la constitution de l’apparat critique d’une édition, à partir de différents témoins d’un manuscrit ou aux clichés et plan d’un site de fouilles en archéologie, par exemple. Pour l’aider dans ces tâches, le pôle Document numérique propose différents outils : moteur de recherche avec retour au texte, outil de requêtes, visualiseurs, outils de cartographie, outils d’analyse qualitative et/ou quantitative. Du point de vue matériel, cette chaîne numérique de travail se déploie sur une station multi-écrans permettant au chercheur ou à un tiers, lecteur ou évaluateur, de mieux connaître le processus de constitution de la donnée scientifique.

Dans l’optique de fournir au chercheur et au lecteur cet écosystème de travail et de lecture, plusieurs expérimentations ont été testées depuis 2017 sur des données textuelles de nature disciplinaire et de statut scientifique différents : des textes relevant de l’archéologie des techniques et de l’archéologie de fouilles ainsi que des textes de philosophie. Pour les données archéologiques, des scénarisations multi-écrans ont été proposées : lecture des ressources externes (données issues de la base ArSol) sur écran 1 ; lecture analytique des unités textuelles, chapitre par chapitre ou article par article (récit) sur écran 2 et lecture logiciste sur écran 3 avec diagrammes permettant la saisie en un coup d’œil des propositions logiques qui constituent l’argumentation. Chaque diagramme est produit dynamiquement à partir de l’encodage XML TEI des textes. Pour les données philosophiques, les scénarisations multi-écrans suivantes ont été proposées : lecture de la source sur écran 1 (Les Meditationes de prima philosophia de Descartes, édition originale, Amsterdam, Elzevier, 1642) et de la source traduite Les Meditations métaphysiques de Descartes, édition originale, Paris, Camusat-Le Petit, 1647) ; lecture des lettres de la correspondance cartésienne dans lesquelles Descartes répond aux objections faites aux Meditationes dans l’édition Clerselier Institut sur écran 2 ; outils de visualisation et d’annotation pour déchiffrer les béquets manuscrits présents sur l’imprimé Clerselier sur écran 3.

Le PLAO est également testé à des fins pédagogiques. Dans le sous-projet « traduction juxtalinéaire » mené avec des latinistes, il s’agit de proposer une interface d’annotation permettant de produire des supports de cours et d’exercices en s’appuyant sur les techniques juxtalinéaires. Plusieurs scénarisations sont à l’étude selon différents angles : dans une perspective pédagogique (par exemple, aide à la lecture de documents en latin, déclinaisons possibles), dans une perspective d’aide à l’enseignant pour la conception de documents pédagogiques, enfin dans une perspective d’aide à l’étudiant pour la rédaction de ses exercices.

[1] Avant-Propos, Les Postes de Lecture Assistée par Ordinateur à la Bibliothèque Nationale de France : aspects théoriques et expérimentation (Notes de lecture, propositions de recherches et bibliographie concernant les Postes de Lecture Assistée par Ordinateur à la Bibliothèque Nationale de France), 1996.