l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
 
 
 
 
 
 
9
 
10
 
 
 
 
 
15
 
16
 
17
 
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
 
25
 
 
 
 
29
 
30
 
Craham

Doyens de chrétienté et archiprêtres des temps carolingiens à l’époque moderne. Les « moyens » de la juridiction ecclésiastique

Lieu : Université de Reims Champagne-Ardenne - UFR Lettres et sciences humaines - 57 rue Pierre Taittinger
Début : 03/06/2019 - 09:30
Fin : 04/06/2019 - 16:45
Responsable(s) scientifique(s) : Véronique BEAULANDE-BARRAUD (Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHiC) et Grégory COMBALBERT (Université de Caen Normandie, CRAHAM )

Ce colloque est consacré aux doyens de chrétienté, également appelés archiprêtres, acteurs « moyens » de la juridiction ecclésiastique, entendus comme les détenteurs d’une autorité moyenne hiérarchiquement et médiane juridiquement, qu’elle soit ou non liée directement à celle de l’évêque et de son official. Le rôle de ces acteurs « moyens » est fondamental dans l’exercice de la juridiction ecclésiastique, entendue dans toutes ses dimensions – gracieuse, pénale, pénitentielle – car il s’agit des hommes par lesquels s’exerce le gouvernement local de l’Église ordinaire, comprise comme la communauté des fidèles et de leurs pasteurs en charge des paroisses. Informateurs par excellence de l’évêque et/ou de l’archidiacre, par la collecte des listes d’excommuniés, par la visite des églises de leur circonscription, ils sont également ceux qui transmettent l’information diocésaine, en tant que responsables et animateurs de réunions locales de prêtres paroissiaux. Ces clercs médiateurs participent également à la structuration de l’espace diocésain et à la définition des rapports entre les différentes échelles du gouvernement ecclésial. Malgré cela, les modalités de leur action et de leur participation à la juridiction ecclésiastique demeurent mal connues et insuffisamment explorées.

Ce colloque propose de commencer à combler ce manque, en s’interrogeant sur la longue durée, des origines de l’institution jusqu’au XVIIIe siècle. Il constitue une première, aucune rencontre et aucun ouvrage de synthèse n’ayant jamais été consacré jusqu’ici aux doyens de chrétienté.


 

Facebook icon