Reconstructions physique et sportive en France sous la IVème République (1946-1958) : Entre intentions et réalisations.

Lieu : Amphi de la MRSH
Début : 16/03/2016 - 13:45
Fin : 17/03/2016 - 12:00
Responsable(s) scientifique(s) : Frédéric Dutheil

Dans le domaine du sport comme dans celui de l’éducation physique, la IVème République est souvent perçue comme un temps mort, sorte de parenthèse durant laquelle impuissance et immobilisme sont la règle à l’œuvre (Amar, 1987). L’historiographie qui lui est consacrée montre que les pouvoirs publics, à la fois en rupture ou héritiers des décennies précédentes, n’ont pas les moyens de concrétiser leurs ambitions et, malgré quelques avancées, les objectifs annoncés en restent bien souvent à l’état d’intention.

Dans quelle mesure cette vision de l’histoire est-elle discutable ? Peut-on et doit-on continuer à penser que, sur le plan du sport comme sur celui de l’éducation physique, les années 1946-1958 ne témoignent que de progrès mineurs ? En faisant le choix d’orienter l’analyse selon l’angle de la reconstruction, cette journée d’étude ambitionne de s’attaquer à cette représentation quelque peu restrictive de la période. Si la reconstruction est l’action de rebâtir quelque chose ou une nouvelle façon de se la représenter, les intervenants tenteront alors de situer les degrés du changement qui s’opère et montreront dans quelle mesure cette période construit en partie les fondations de l'éducation physique scolaire et du sport sur lesquelles s'appuient l’élan et l'euphorie des années 1960.

Fichier(s) à télécharger  Plaquette de présentation - 628.29 Ko
  Bulletin d'inscription - 242.92 Ko