Une pensée autre : Louis-Vincent Thomas : 20 ans après

Lieu : IMEC - Abbaye d'Ardenne - St Germain la Blanche Herbe (Caen)
Début : 01/10/2014
Fin : 03/10/2014
Responsable(s) scientifique(s) : Stéphane Corbin

Colloque international qui a pour objet d'échanger sur l'oeuvre de Louis-Vincent THOMAS 20 ans après sa mort.

Louis-Vincent Thomas était un universitaire français, spécialiste de l'Afrique, qu'il a étudiée tour à tour ou simultanément sous les angles de la sociologie, de l'anthropologie et de l'ethnologie. Il est le créateur de la 'thanatologie', qui se veut le regroupement de tous les savoirs théologiques, philosophiques et scientifiques relatifs à la mort (Wikipedia).

Il débute sa carrière sur le continent africain et y étudie tour à tour les systèmes de pensée, les représentations, la notion de personnalité, les idéologies, les mythes, les rites et les symboles. Une idée forte résulte de ces premiers travaux :  « La mort n’est pas le contraire de la vie mais peut-être sa condition fondamentale. » (THOMAS, 1993)
Dès lors, la question de la finitude devient le cœur de ses recherches, mêlant diverses disciplines, approches et thématiques. Et c’est ainsi que l’initiateur de la thanatologie, voyageant dans les chemins de l’imaginaire, de la science-fiction, des obsessions, du quotidien, des corps et des mythologies, a tissé une science et un art de la mort dans la vie.
Vingt ans après sa disparition, nous proposons d’effectuer un retour sur l’œuvre féconde de ce penseur pluriel et insaisissable. Centré sur les sciences humaines et sociales dans leur sens large, ce colloque met en perspective l’itinéraire de Louis-Vincent THOMAS, ses recherches et l’empreinte de son héritage. 
En parallèle, l’association ANAMNÈSE, l’IMEC et la MRSH de Caen ont monté un partenariat qui vise à rendre hommage et perpétuer la pensée de l’anthropologue, à travers la création d’un fonds Louis-Vincent THOMAS ouvert au monde de la recherche, au sein de l’IMEC. Projet qui, sans le soutien de ses proches, particulièrement de sa fille Domitienne JACQUÈME, n’aurait pu être possible.
Les actes de ce colloque feront l’objet du numéro 11 de la revue Anamnèse courant 2015.
 

 

Fichier(s) à télécharger  Programme du colloque - 292.53 Ko

Contact