Chloé VALLETTE : L'environnement d'invite en ville : L'action collective face aux risques environnementaux dans la Grande Aire Métropolitaine de San José

Lieu : Caen - Campus 1 - Bâtiment D (Droit) - Salle du Belvédère - 4ème étage
Début : 05/11/2013 - 14:00
Responsable(s) scientifique(s) : Frédérick Lemarchand

La rivière Quebrada Seca ouvre une brèche désolée dans les quartiers de la Grande Aire Métropolitaine (GAM) de San José, la capitale du Costa Rica. Cette petite rivière étranglée par des constructions expose ses roches grises et sa terre marron aux murs aveugles des maisons riveraines. Tout signale l'abandon.
Pourtant, plusieurs collectifs regroupant des riverains, des techniciens et des scientifiques se mobilisent autour de la Quebrada Seca pour en réduire les risques environnementaux (inondations, érosion, pollution). En formulant les problèmes concrets qui les affectent en termes de risques environnementaux (Mormont, 2009), ces collectifs critiquent vivement l'organisation sociopolitique urbaine. Ils questionnent la pertinence des territoires administratifs et des identités communales. Ils proposent ensuite des agencements territoriaux et des engagements collectifs singuliers. Nous avançons la thèse que la prise en charge des risques environnementaux permet à ces citadins d'inventer une urbanité (Capron et Monnet, 2000), un « vivre ensemble », qui dépasse les projections rigides de la planification urbaine.

Membres du jury

  • M. Gilles FERRÉOL, Professeur, Université de Besançon (rapporteur)
  • M. Marc MORMONT, Professeur, Université de Liège (rapporteur)
  • M. Stéphane CARTIER, Chargé de Recherche, CNRS
  • M. Robert D'ERCOLE, Directeur de Recherche, IRD
  • Mme Sandrine REVET, Chargée de Recherche, CNRS
  • M. Frédérick LEMARCHAND, Maître de Conférence, Université de Caen Basse-Normandie (directeur
    de thèse)
Fichier(s) à télécharger  Invitation - 148.52 Ko