SOMMAIRE

Origines régionales de l'émigration italienne du bâtiment
La filière du béton : chaînes migratoires et réseaux professionnels
L'insertion économique : d'ouvrier-maçon à artisan-entrepreneur
Techniques et savoir-faire des immigrés italiens du bâtiment
Les maçons transalpins de la Reconstruction
Publications

L'exposition sur le serveur présente sous forme d'images et de textes un aperçu de l'exposition sur panneaux qui pouvait être vue par le public dans l'Aula Magna de l'Université de Caen pendant la Semaine de la Science 2000.

Le but de cette exposition est de faire connaître sous une forme visuelle des travaux de recherche en cours depuis trois ans dans l'équipe Identités, Représentations, Échanges (France-Italie). Elle est constituée à partir de documents originaux provenant essentiellement des archives privées des hommes du bâtiment, entrepreneurs, artisans et ouvriers, auxquels s'ajoutent des graphiques et des textes explicatifs.

L'exposition illustre ce qui fait véritablement la spécificité et l'originalité de l'immigration transalpine en Normandie. Le domaine du bâtiment et des travaux publics est en effet un secteur économique et industriel dans lequel cette immigration a joué un rôle significatif en France et en Normandie. On retrouve des Transalpins dans l'industrie normande du bâtiment de la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours. Les Italiens ont été particulièrement actifs dans ce domaine, tant sur la longue durée, que lors de périodes précises. Ils ont trouvé là une voie privilégiée d'insertion professionnelle et d'ascension sociale, tandis que les secteurs du bâtiment français ont bénéficié des techniques particulières et du savoir-faire des Italiens.

Textes de Mariella Colin, Ada Lonni, Emo Zanello.

Si vous voulez nous écrire, adressez vos remarques et suggestions à : mariella.colin@unicaen.fr