Le rôle de différentes espèces de capitaux pour une agricultrice divorcée atypique

Lieu : Salle des actes de la MRSH
Début : 29/11/2017 - 16:00
Fin : 29/11/2017 - 18:00

Pierre Guillemain est doctorant en géographie, membre de l'UMR CNRS 6590 Espaces et SOciétés/Université de Caen Normandie

Résumé de la communication

Le rôle de différentes espèces de capitaux pour une agricultrice divorcée atypique

Dans la littérature scientifique, la perpétuation de la domination masculine en agriculture s’analyse notamment au prisme du divorce (Bessière et Gollac, 2014). A partir d’une étude de cas issue d’une revue de presse (dans le quotidien Ouest-France ), cette communication propose d’interroger le rôle de différentes espèces de capitaux dans l’atypicité d’une agricultrice divorcée qui reste à la tête de l’exploitation familiale à l’issue de la séparation. Situer ses propriétés sociales à l’échelle de l’espace social localisé (Laferté, 2014) au sein duquel elles s’actualisent permet une compréhension de l’imbrication des rapports de domination qui mettent à l'épreuve l’éleveuse-boulangère qui nous intéresse, à partir d’une approche matérialiste des rapports sociaux de classe et de sexe (Clerval et al., 2015)