l m m j v s d
 
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
 
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
 
19
 
20
 
 
22
 
23
 
 
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 

86

Juillet-septembre 2006

Newsletter downloadJe m'abonne !!!Voir toutes les lettres d'info

ditorial

par Jean-Marc MORICEAU, directeur MRSH et l’équipe de direction

Depuis 1994, la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l’Université de Caen Basse-Normandie (MRSH-Caen) est un lieu de valorisation des sciences humaines et sociales associant des chercheurs, des équipes et des pôles, dans des activités pluridisciplinaires, sous la double tutelle de l’UCBN et du CNRS. Elle constitue l’un des atouts de notre site universitaire, reconnu par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche comme une structure fédérative de recherche, la seule existante pour les deux régions de Basse et de Haute- Normandie dans le secteur des Sciences humaines et sociales. A l’heure où de nouveaux contrats vont être passés, un regard d’ensemble est nécessaire.
Le succès croissant de ses activités a conduit la MRSH à déposer, au début de son troisième contrat quadriennal (2002), un projet d’extension immobilière qui a fait l’objet d’une expertise et reçu l’aval des Conseils centraux. Cette demande d’extension qui, initialement, visait à se doter d’infrastructures pour les manifestations scientifiques (amphithéâtre de 150 places), à héberger un centre de réalité virtuelle et à accroître le nombre de bureaux et de postes de travail pour les équipes et les pôles, a été complétée en 2004 par le projet d’agrandissement du Centre de documentation de la MRSH afin de répondre à la Convention d’accueil de la bibliothèque du Ministère de l’Agriculture. Actuellement l’investissement global s’établit à 1 246 767 euros et le CNRS vient de le retenir parmi les opérations à proposer dans les CPER 2007-2013.
La MRSH-Caen a également besoin d’être soutenue dans sa politique d’emplois (notamment université) afin d’obtenir les postes nécessaires au développement de ses missions à commencer par les postes mutualisables pour assurer le fonctionnement de l’UMS. Ces besoins concernent autant des postes d’agents et de techniciens (pour compléter et bientôt remplacer le personnel d’entretien du parc immobilier) que des postes d’ingénieurs d’études ou de recherche notamment dans les domaines de la communication et de la traduction (nécessaire au rayonnement scientifique de la Maison), de l’édition (nécessaire à la valorisation internationale de nos publications), de la cartographie et de la gestion de données (nécessaire à l’avancement des recherches collectives). Bon nombre de ces besoins, clairement identifiés depuis plusieurs années, n’ont encore jamais été pris en compte. La reconnaissance du rôle joué par la MRSH conduit à demander à la Direction de l’UCBN un minimum d’assurances sur ce point.
L’importance des recherches, dont la MRSH assure la promotion et le rayonnement régional et international, rend fort souhaitable une confirmation du soutien donné par le CNRS pour un passage d’UMS en UMSR. La MRSHCaen pourrait alors accueillir pleinement des chercheurs attirés par ses activités. Promoteurs de l’ouverture transdisciplinaire et de la formation interdisciplinaire à la recherche par la tenue de séminaires de masters et de doctorat reconnus, les responsables de la MRSH souhaitent que la voix des SHS soit davantage écoutée au sein du conseil scientifique de l’UCBN et des écoles doctorales. Atout pour notre site universitaire, la MRSH est aussi un outil de valorisation de l’établissement.
La place qu’occupe désormais la MRSH, au sein du site universitaire mais aussi comme interlocuteur en SHS à l’échelle nationale et internationale et enfin comme membre actif du réseau des Maisons des Sciences de l’Homme, nécessite qu’un réel processus de concertation soit mis en place pour élaborer une véritable politique scientifique et pour contribuer effectivement, dans le domaine des SHS, au rayonnement de notre université.

Facebook icon