l m m j v s d
 
 
 
 
 
2
 
3
 
 
 
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
 
 
20
 
 
 
23
 
24
 
25
 
26
 
 
28
 
29
 
30
 
31
 

82

Novembre-décembre 2005

Newsletter downloadJe m'abonne !!!Voir toutes les lettres d'info

ditorial

par La nouvelle équipe de Direction de la MRSH

DEPUIS LE 1er JUIN DERNIER, la MRSH de l’Université de Caen Basse-Normandie a une nouvelle direction. À la suite du souhait exprimé par Philippe Fleury de ne pas se représenter, le conseil de gestion m’a confié la responsabilité de notre unité. À l’heure où le réseau national des MRSH est en train de se structurer, et où notre maison vient de proposer un premier bilan, cette situation impose un certain nombre d’engagements.
Sur bien des domaines, la nouvelle direction entend se situer dans la continuité de l’action menée par les précédents responsables, Robert Hérin, qui a jeté les bases, et Philippe Fleury, qui a fait fructifier l’héritage, avec l’appui du comité scientifique, sous la houlette de Claude Quétel puis de Bernard Victorri. L’actif est remarquable : la structuration de la recherche autour de pôles pluridisciplinaires, le soutien accordé à l’école doctorale et aux équipes scientifiques engagées dans le dialogue interdisciplinaire à l’intérieur des sciences humaines, l’affirmation de priorités thématiques autour d’atouts aussi emblématiques que le Plan de Rome de Paul Bigot, arrivé sur les fonts baptismaux en 1994 ou, dix ans plus tard, la Bibliothèque du ministère de l’Agriculture, venue confirmer un site privilégié. Sur tous ces points, notre mission est de poursuivre et de valoriser. Depuis plusieurs mois, un souci de valorisation des services s’affirme également : rénovation des espaces du rez-de-chaussée, aménagement du centre de documentation, amélioration des studios, relance de la lettre d’information, définition d’une politique éditoriale ambitieuse et cohérente.
La volonté de poursuivre les voies engagées s’accompagne néanmoins de quelques inflexions. Le souci d’une plus grande collégialité et d’une transparence accrue module nos pratiques. Travaillant en équipe, un bureau de direction de huit membres examine chaque lundi les affaires courantes et assiste le Directeur dans la plupart de ses décisions. Au sein de cette équipe, une première spécialisation des tâches conduit à l’organisation de binômes pour les relations avec le réseau des MSH (Carole Dornier et Jean-Marc Fournier), le CNRS (Silvia Fabrizio-Costa et Annie Laurent), l’international (Christine Durieux et Alice Mills), l’UMS (Didier Le Gall et Annie Laurent). Ce parti assure la pluralité des avis avant toute décision. Deux autres instances sont réactivées : l’équipe des agents de l’UMS elle-même qui, en dehors des conseils de laboratoire, travaille en commissions sur des domaines complémentaires (communication, publications, environnement, manifestations scientifiques) ; le conseil des Directeurs de Pôles (élargi aux responsables de projet s pluridisciplinaires) réuni au moins deux fois par trimestre, pour améliorer la coordination des initiatives et mieux préparer l’avenir.

Facebook icon