l m m j v s d
 
 
 
 
 
2
 
3
 
 
 
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
 
 
20
 
 
 
23
 
24
 
25
 
26
 
 
28
 
29
 
30
 
31
 

76

Janvier-février 2004

Newsletter downloadJe m'abonne !!!Voir toutes les lettres d'info

ditorial

par Philippe FLEURY, directeur de la MRSH

Humaines de l’Université vous souhaite à toutes et à tous une très bonne et très heureuse année 2004.
A la fin de l’année 2003 le Comité Scientifique puis le Conseil de Gestion de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines ont adopté le budget prévisionnel 2004 et je voudrais vous en exposer ici les grandes lignes.
Nous comptons sur un budget de fonctionnement de 134 000 € (61 000 venant du Ministère dans le cadre du Contrat quadriennal, 42 000 venant du CNRS et 31 000 venant de nos ressources propres) et sur un budget d’investissement de 53 000 € (27 000 venant du Ministère et 26 000 venant du Conseil Régional).
En investissement la répartition est de l’ordre de 80 % pour le matériel informatique et vidéo et de 20 % pour le mobilier. Ces matériels sont à destination de l’Unité Mixte de Service, des pôles pluridisciplinaires, parfois aussi des équipes.
Le fonctionnement, lui, est réparti en quatre grandes masses : 30 % sont consacrés spécifiquement à la recherche pluridisciplinaire, 7 % à la communication (essentiellement la Lettre de la MRSH), 29 % à l’hébergement et à la restauration, 34% au fonctionnement courant. Ces chiffres témoignent de l’importance du soutien à la recherche pluridisciplinaire (une des missions fondamentales de notre maison) puisque près d’un tiers du budget lui est spécifiquement consacré, sous trois formes différentes : 10 % en soutien de base, 10 % en aide à la publication (Cahiers de la MRSH) et 10 % en appels d’offre de façon à favoriser les pôles ou les recherches pluridisciplinaires émergentes les plus actives. Les équipes ne sont naturellement pas oubliées avec notamment la prise en charge de l’ensemble des prises réseaux, le soutien logistique pour les réunions, séminaires ou colloques, la mutualisation de matériels coûteux et de personnels spécialisés (informatique, infographie, documentation, communication) etc. L’écart entre les ressources propres (23 % provenant essentiellement de la cafétéria et des studios) et les dépenses liées à l’hébergement et la restauration (29 %) a été l’objet d’un choix en Comité Scientifique puis en Conseil de Gestion. Il nous a paru utile de « subventionner » un léger déficit (compensé en partie par le fait que les pôles et les équipes peuvent faire des économies en recevant leurs chercheurs invités dans les studios de la MRSH plutôt qu’à l’hôtel) afin que notre institution reste une « Maison » au sens propre du terme, c’est-à-dire un lieu où l’on puisse travailler mais aussi se réunir autour d’un café ou d’un déjeuner rapide.

Facebook icon