l m m j v s d
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 

75

Novembre-décembre 2003

Newsletter downloadJe m'abonne !!!Voir toutes les lettres d'info

ditorial

par Philippe FLEURY, directeur de la MRSH

Du 24 au 26 septembre s’est tenu à Gif-sur-Yvette le colloque Prospective organisé par le département « Sciences de l’Homme et de la Société » du Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS. Ce fut l’occasion pour le CNRS de rappeler son attachement aux Maisons des Sciences de l’Homme (la lettre du département n°68-août 2003 leur est consacrée) et c’est aussi l’occasion pour nous de souligner l’importance du soutien que nous apporte le CNRS.
Rappelons d’abord, que d’un point de vue statutaire, nous sommes une unité CNRS, l’Unité Mixte de Service n°843, en même temps qu’une composante de l’Université (l’équivalent d’une UFR). A ce titre le CNRS nous accorde des moyens financiers et humains : sur les dix-sept agents mis à disposition de notre Maison, dix sont des personnels CNRS.
Par ailleurs huit de nos vingt-six équipes de recherche sont des Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS et bénéficient aussi de crédits, de chercheurs et d’ITA mis à disposition par le CNRS.
Mais le plus important est certainement le « label », l’image scientifique du CNRS vis-à-vis de la « société civile » et de l’étranger. La labellisation CNRS place les Maisons des Sciences de l’Homme au sein de la recherche scientifique française prise globalement.
Nous avons ainsi au CNRS, comme dans l’Université de Caen Basse- Normandie, deux niveaux d’interdisciplinarité. Une interdisciplinarité au niveau du département Sciences Humaines et Sociales (déjà très vaste car il représente plus du tiers des structures CNRS au niveau national, environ 18 % des chercheurs et 12 % des ITA) et interdisciplinarité au niveau de l’ensemble du CNRS lui-même puisque le département SHS est un des huit départements du CNRS (avec les Sciences Physiques et Mathématiques, la Physique Nucléaire et Corpusculaire, les Sciences de l’Univers, les Sciences pour l’Ingénieur, les Sciences Chimiques, les Sciences de la Vie et les Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication). Ce fut du reste un des mérites du colloque de Gif-sur- Yvette de réunir pour la première fois autour d’une table ronde sur « SHS et interdisciplinarité » des représentants de ces huit départements.
 

Facebook icon