l m m j v s d
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
 
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
 
 
 
 
24
 
 
26
 
27
 
28
 
 
30
 
 

69

Septembre-octobre 2002

Newsletter downloadJe m'abonne !!!Voir toutes les lettres d'info

ditorial

par Philippe FLEURY, directeur de la MRSH

Mûri au fil des mois, le projet scientifique de la MRSH pour 2004-2007 s’articule autour de quatre idées principales :
 

  1. Ancrer la MRSH-Caen dans le réseau national des Maisons des Sciences de l’Homme et, en appui sur ce réseau, l’ouvrir vers l’international. Le réseau comprend actuellement dix-sept Maisons des Sciences de l’Homme réparties sur l’ensemble du territoire. La Basse-Normandie occupe une place privilégiée dans le Nord-Ouest de la France, deux de ses régions limitrophes n’étant pas dotées d’un tel équipement. Le réseau offre un financement propre (projets et mobilité inter-MSH et internationale) et un relais par les appels d’offre émanant du Ministère ou de l’Europe. C’est un point de rencontre pour des structures de recherche aux statuts différents et pour des services de natures différentes, c’est aussi un portail d’entrée pour les autres pays. Ce réseau pourrait être contractualisé et devenir une structure de recherche.
  2. Encourager le travail en « laboratoire ». Depuis la construction de la MRSH, les chercheurs occupent les bureaux de plus en plus assidûment. Un projet d’extension de la MRSH offrant davantage de surfaces de travail vise à conforter cette tendance pour que notre Maison soit un « lieu où l’on travaille » au sens propre, dans le cadre de structures bien définies : équipes, pôles ou groupes de travail pluridisciplinaires. Il faut aussi faire mieux connaître et renforcer l’équipe d’ingénieurs, techniciens et administratifs qui accompagnent la recherche et les moyens de service de la MRSH.
  3. Affirmer la vocation de la MRSH comme lieu de formation à la recherche. Le besoin d’extension en salles de réunion et de création d’un petit amphithéâtre pour accueillir séminaires, conférences et colloques se fait sentir. Les écoles doctorales en Sciences Humaines et Sociales doivent trouver ici un lieu d’accueil et d’aide logistique.
  4. Privilégier la pluridisciplinarité en accordant la priorité des moyens de fonctionnement aux pôles pluridisciplinaires et aux travaux réunissant au moins deux équipes. Cela ne se fera naturellement pas au détriment de l’aide apportée aux équipes (hébergement, réseau informatique, maintenance logicielle et matérielle, services de documentation, de secrétariat, d’infographie, de communication...), mais de façon subsidiaire puisque les unités reconnues disposent déjà de moyens pour la recherche « disciplinaire ». C’est, nous semble-t-il, aux frontières des disciplines et à leurs points de rencontres que peuvent émerger des recherches vraiment nouvelles et fécondes.

Le projet scientifique de la MRSH pour 2004-2007 sera proposé et débattu lors du Conseil de Gestion de la MRSH du 12 septembre 2002, à 16 heures.
 

Facebook icon