Les métiers

Les métiers relatifs au cheval se laissent découvrir au fil des ouvrages de la Bibliothèque historique du ministère de l’Agriculture. Le maréchal-ferrant possédait une grande pratique pour entretenir, soigner les chevaux, les ferrer. L’hippiatre exerçait une science relative à la santé du cheval. Le bourrelier confectionnait les selles, les harnais, les colliers nécessaires pour assurer la traction de charrues, de voitures hippomobiles. Le sellier s’intéressait au travail du cuir et confectionnait les selles et autres accessoires de décoration. Le carrossier et le charron joignaient leurs efforts pour la réalisation de chariots et carrioles. Le charretier dirigeait les attelages liés aux travaux des champs tandis que le cocher conduisait les voitures assurant le transport des personnes. Les techniques et instruments relatifs à ces métiers sont décrits et illustrés tout comme les métiers de l’élevage et du dressage.

L’art de la ferrure

LAFOSSE Philippe-Étienne, Cours d'hippiatrique, ou traité complet de médecine des chevaux, Paris : Edme, 1772.
Harnais mobilisé pour les chevaux de tirage

DE GARSAULT Fr.-A., Le nouveau parfait maréchal ou la connoissance générale et universelle du cheval…, Lyon : Amable Leroy, 1811.
Fers

LAFOSSE Étienne-Guillaume, Observations et découvertes faites sur des chevaux, avec une nouvelle pratique sur la ferrure, Paris : Hochereau le jeune, 1745.
Attelage à quatre

MONTIGNY Louis-Edme de, Manuel de l'éleveur ou méthode simplifiée de dressage des chevaux au montoir et au trait, Paris : au bureau du journal des haras, 1849.
Prix du Jockey-Club en 1841

Les Haras nationaux : l'élevage et la sélection du cheval en France, Paris : s.n., 1947.
Forge et instruments

DE GARSAULT Fr.-A., Le nouveau parfait maréchal ou la connoissance générale et universelle du cheval…, Lyon : Amable Leroy, 1811.