Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Actualités

Le laboratoire M2C est lauréat de l’appel à projet du CNRS PRIME

Le laboratoire M2C est l’un des lauréats de la seconde édition de l’appel à projet du CNRS PRIME (Projets de Recherche Inter-instituts Multi-Equipes » avec le projet ICAR (http://www.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/80-prime-les-projets-laureats-2020-devoiles) : Rôle de l’IChtyofaune comme vecteur de dissémination de bactéries Antibiorésistantes dans une Rivière fortement urbanisée du bassin de la Seine

Le rôle des poissons sauvages comme vecteur de dissémination de l’antibiorésistance en milieu aquatique, est un aspect original et peu renseigné sur les enjeux environnement/santé liés à cette problématique. Dans une rivière dont le bassin versant est caractérisé par un important gradient d’urbanisation amont-aval (Orge, affluent de la Seine, site atelier de la Zone Atelier ZA seine), les poissons sont exposés de façon chronique à une multi-contamination microbiologique et chimique, dont les antibiotiques et les biocides. L’objectif du projet interdisciplinaire ICAR est d’évaluer : I) le rôle de l’ichtyofaune comme vecteur de dissémination de bactéries antibiorésistantes et plus particulièrement le rôle du microbiote cutané (biofilm externe du poisson) et du microbiote intestinal ; II) le niveau de contamination des poissons aux antibiotiques et aux facteurs favorables à une co-sélection des bactéries ATBr (biocides : herbicides, fongicides, herbicides, anti-bactériens, métaux) ; III) si l’état sanitaire des poissons (susceptibilité aux pathogènes, condition corporelle, marqueurs de stress) est un facteur favorable à une colonisation de leurs microbiotes par des bactéries ATBr. Le projet ICAR a vocation à renforcer la dynamique de recherche sur la problématique Environnement-Santé au sein de la ZA Seine, initiée depuis 2 ans par une collaboration étroite entre l’UMR M2C et l’UMR METIS. Ce projet doit contribuer à la création d’un observatoire « Environnement-Santé » au sein de la ZA Seine.