Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Actualités

Modélisation et mesure radar des courants de surface dans le Raz Blanchard

Guiomar Lopez, post-doctorante M2C vous propose de présenter ses travaux le 3 octobre prochain dans la salle de réunion du M2C Caen de 13h à 14h.

Les incertitudes sur le calcul des courants utilisés pour quantifier la ressource hydrolienne peuvent entraîner des erreurs importantes dans les estimations de la production des hydroliennes. Un des facteurs contribuant aux incertitudes c’est la faible disponibilité de données permettant de valider correctement les modèles numériques utilisés pour estimer les courants de marée. L’objectif de cette présentation est de montrer l’apport des mesures radar HF pour validation. Tout d’abord, nous montrons comment la forte variabilité temporelle et spatiale des courants qui caractérise le Raz Blanchard, constitue un défi pour la technique généralement utilisée par les radars à commande de phase, et comment la mise en œuvre d’une approche intégrant une technique de haute résolution azimutale est essentielle sur ce site. L’accord entre les courants modélisés et mesurés est ensuite évalué. Nous constatons que les écarts entre les ensembles de données varient au cours du cycle mortes-eaux/vives-eaux, et en fonction de la position dans la grille de mesure. Spatialement, les différences les plus importantes se trouvent dans la zone où les courants les plus forts sont atteints, mais il est montré comment les courants mesurés et modélisés concordent généralement bien. Temporairement, les écarts augmentent pendant les mortes-eux, lorsque la durée du reflux du modèle est supérieure à celle du radar. Cela génère une différence de phase entre les deux types de données, qui avait déjà été rapportée lors de la comparaison des résultats du modèle avec des mesures ADCP, et qui peut maintenant être documentée spatialement grâce au radar HF.

Agenda

Ajouter un événement iCal